Cérémonie du 11 novembre 2014 à Bruxelles

11nov14

SAR Philippe 1er dépose des fleurs sur la tombe du soldat inconnu. Photographe Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Ce 11 novembre 2014, centenaire du début de la Grande Guerre et 70ème anniversaire des Bataillons de Fusiliers ou du débarquement en Normandie, entre-autre… Deux guerres, deux boucheries inutiles, combien de vie se sont arrêtées net pour ces deux folies de l’être humain. Le 11 novembre 1918 à 11h00, le clairon sonne sur le champ de bataille, mais personne ou presque n’ose sortir la tête hors des tranchées pour voir ce qu’il se passe en face, il faut attendre un peu, 4 an de guerre s’arrête, difficile d’y croire… La Der des der est terminée. Mais ce n’était pas dans l’idée de tout le monde, déjà un petit moustachu originaire d’Autriche et bien d’autre Allemands ne veulent s’avouer vaincu et ce n’est pas le traité de Versailles de 1919 qui va changer la vision de ces gens-là, au contraire, la deuxième guerre est déjà sur les rails.

11nov14

Notre Roi s’entretient quelques instants avec des anciens combattants, ici avec le Colonel e.r Roberti-Linterman, Président de la Fraternelle du 4ème Bataillon de Fusiliers. Photographe Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Depuis quelques années dans notre beau Royaume de Belgique, ce 11 novembre est la journée de la cérémonie militaire en hommage au Soldat Inconnu, mais aussi pour les morts des deux guerres mondiales et aux militaires tombés lors des missions pour la paix depuis 1945. Cet événement est rehaussé par la présence du Roi Philippe 1er, du gouvernement Belge et diverses autorités civiles et militaires sans oublier les mouvements de jeunesse. Cette journée s’est terminée par la visite du Parlement Belge et la conférence très passionnante de Monsieur le Professeur Emérite à l’Université d’Anvers, Alex Vanneste. Elle avait pour thème la première guerre mondiale et plus précisément la frontière de barbelé électrifié entre la Belgique et la Hollande. Le Professeur a réussi à captiver l’assemblée composée de personnes de tous âge, à l’issue de cet exposée la majorité des questions étaient posées par les enfants.

11nov14004

La conférence se déroulait dans la salle du parlement Belge.Photographe Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Je parlais du Soldat Inconnu, mais qui était-il ? D’où venait-il ? Qui était ses parents ? Avait-il des frères et sœurs ? Qu’elle était son métier ? Voilà des questions qui resteront à jamais sans réponse. Ce que l’on sait, c’est que son cadavre, comme beaucoup d’autre a été retrouvé sur le champ de bataille, il a été enfermé dans un cercueil et rassemblé avec 4 autres. Ces 5 morts au combat ont été présentés à un blessé de guerre, un aveugle, il a fait son choix au hasard et le soldat désigné est enterré depuis 1922 au pied de la colonne du Congrès Rue Royale à Bruxelles. Si vous  passez devant sa tombe, n’oublier jamais de le saluer, c’est une marque de respect.

Photographe et reportage : Eric de Wallens ©

2 réflexions au sujet de « Cérémonie du 11 novembre 2014 à Bruxelles »

  1. Bonjour, j’ai beaucoup de retard dans mes lectures… désolée, mais je lis ! Est-ce que cet « ancien » fait le tour des écoles belges (F et NL) pour expliquer aux enfants ? pour « aider » au rétablissement des bases de vie que l’on enseignait « avant » à la fois par les parents mais aussi les écoles ? Parfois, je me dis qu’il faudrait ouvrir une classe dans chaque ville et village du Pays pour aussi donner des enseignements à tous les parents qui ont « oublié de faire leur travail de parents », exemple : les « soixante-huitards » entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*