Ukiyo-e annulé !!!

logo cinquantenaireAnnulation de l’exposition Ukiyo-e. Ce vendredi 28 mars devait

s’ouvrir au Musée du Cinquantenaire l’exposition Ukiyo-e – Chefs

d’œuvres de l’estampe japonaise. Malheureusement, les conditions

n’étant actuellement pas remplies pour la présenter au public de

façon adéquate, celle-ci a finalement dû être  annulée.

Nous vous tiendrons bientôt informés de la nouvelle programmation

des expositions au Musée du Cinquantenaire !!!!!

FIff, présélection du jury junior

fiffjuryjunior

Le jury junior 2013

La 29ème édition du Festival International du Film Francophone de Namur se déroulera du 3 au 10 octobre 2014. Outre le Jury Officiel qui décerne les célèbres Bayards d’Or, le Festival de Namur accueille chaque année un Jury Junior composé de sept jeunes cinéphiles, âgés de 13 à 14 ans, qui peuvent ainsi exprimer eux aussi leurs préférences cinématographiques.

Tu es en 1ère secondaire? Fais partie du Jury Junior!

« Le FIFF fut pour moi une expérience magique. J’ai appris à mieux savoir critiquer des films, j’y ai rencontré des acteurs extraordinaires, notre coach Damien ainsi que le groupe m’ont permis de tisser des liens forts! Cette semaine fut pour moi un moment inoubliable, merci à toute l’équipe du FIFF! » Marie

« J’ai trouvé l’expérience très intéressante et cela m’a inspiré pour faire le travail d’acteur plus tard. C’est bien de voir l’autre côté des films. De découvrir d’autres films que ce qui est présenté dans les cinémas. Grâce à cela, j’ai appris que ce n’est pas que les films à gros budgets qui sont géniaux. La preuve avec le film Vandal. J’espère que le prochain Jury Junior aura la chance de vivre une aventure aussi passionnante. » Victor

Durant le FIFF, les membres du Jury Junior sont invités à visionner huit longs métrages destinés au jeune public. Ils ont ainsi l’occasion de découvrir les richesses du cinéma francophone, rencontrer des acteurs et professionnels du cinéma, confronter leurs opinions avec celles d’autres jeunes, débattre des différents thèmes abordés et développer leur esprit critique. Une expérience unique et inoubliable dans un contexte convivial! Le Jury Junior décernera son Prix du Jury Junior, œuvre de la photographe namuroise Marianne Grimont, au réalisateur lauréat au cours de la traditionnelle Cérémonie des Bayards d’or le vendredi 10 octobre 2014.

Pour en savoir plus >>> Fiff <<<

 

Thimister An 14, tout commence…

THIMISTERAu matin du 4 août 1914, le lancier Fonck est le premier soldat belge tué au combat de la guerre 14-18.
À l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, le Centre Culturel Le Réverbère et l’Administration Communale de Thimister-Clermont organiseront une série d’événements commémoratifs.

Ces 5 événements s’inscrivent dans le programme officiel et subsidié au niveau régional « commémorer 14-18

1. Une exposition : “Autour du Cavalier Fonck” présentée du 14 juin au 14 septembre 2014

Dans un parcours de +/- une heure, le contexte culturel et politique de l’époque, l’origine du conflit, les premiers jours de guerre, la vie des soldats et des civils, le soldat A.A. Fonck et son régiment des Lanciers sont illustrés dans une scénographie contemporaine, agrémentés d’écrans présentant des dizaines de documents de cette époque. Un film documentaire, entièrement autoproduit sera projeté aux visiteurs. Des centaines d’objets et documents originaux complètent et jalonnent cette exposition.

Cette exposition est présentée dans les 3 langues (français – néerlandais – allemand), est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite et propose une traduction en langue des signes du film documentaire.

Au Cercle Familial, Centre 3 à 4890 Thimister
5€, gratuit pour les enfants

2. Un Spectacle : “An 14, à Thimister, tout commence” Les 31 mai, 1er, 7 et 8 juin 2014

Dans les rues de Thimister et de Clermont, des acteurs (locaux et professionnels) accompagneront le public d’un lieu scénique à l’autre.

A chaque halte, seront évoqués différents aspects de la vie villageoise en ces jours de guerre de 14-18.
31 mai et 1er juin à Thimister, 7 et 8 juin à Clermont

5€ adultes, 2€ enfants

3. Une Conférence : “Fonck et la vie des civils pendant la guerre”

Par le Professeur Francis Balace historien, professeur honoraire à l’université de Liège

Le 20 juin2014 à 19h en l’église de Thimister
3€, gratuit pour les enfants

4. Une Publication « 14-18 à Thimister-Clermont »

140 pages concernant Thimister-Clermont pendant la Grande Guerre. Vendue 10€

5. Comme chaque année, La Cérémonie d’hommage officielle au Monument Fonck, le dimanche 3 août 2014, à 9h30, au monument Fonck,

Chaussée Charlemagne 2 à 4890 Thimister en présence des autorités civiles et militaires.

Entre histoire, culture et tourisme mémoriel, par son riche programme de conférences, exposition, spectacles et hommage officiel, Thimister-Clermont souhaite participer activement aux commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale.

 

Sang d’encre

liège 14 18De février à septembre 2014, la bibliothèque Chiroux commémore le Centenaire de la Première guerre mondiale. Rencontres, expositions, animations, ateliers.
Durant le printemps et l’été, la bibliothèque Chiroux reviendra sur un évènement historique incontournable : la Première Guerre mondiale. Impossible de ne pas évoquer le centenaire de cet épisode de l’histoire, fondateur du XXe siècle, vécu comme une véritable boucherie par les contemporains. L’année 2014 de la bibliothèque sera donc chargée en activités « 14-18 ». Mais évoquer ce conflit, ce n’est pas seulement évoquer les soldats mutilés ou les privations de la population civile. La bibliothèque Chiroux vous propose un programme diversifié présentant le trench art (art des tranchées), la guerre via les cartes postales, la BD, des animations « jeux de rôle », des ateliers d’écriture, des balades guidées, des conférences, etc.

Programme

  • Du 17 février au 5 avril :
    • Animations pour le public scolaire (sur réservation) en matinée, à travers toutes les sections de la bibliothèque (avec une lecture, par un animateur de la bibliothèque, d’extraits du roman Cris de Laurent Gaudé).
    • Souvenirs de guerre, exposition d’objets issus de l’ « art des tranchées » (prêtés par la Maison du Souvenir d’Hermalle-sous-Argenteau), de reproductions de cartes postales d’époque et d’objets et illustrations prêtés par des particuliers, à la section pour adultes.

 

  • Les 12 et 13 mars : Les âmes grises lecture par Christian Crahay, dans le cadre du festival international de lecture « Les Parlantes ».

 

  • Le 28 mars à 18h, à l’espace rencontres de la bibliothèque : L’image de la Belgique pendant la Première Guerre mondiale à travers les cartes postales belges et étrangères, conférence de Sophie Delhalle (entrée libre et tout public). C’est à travers des cartes postales aussi bien belges qu’étrangères que Sophie Delhalle vous présentera l’image de la Belgique durant la Première Guerre mondiale. Sophie Delhalle est assistante en histoire contemporaine à l’Université de Liège. Cet exposé s’inscrit dans la lignée de son mémoire intitulé L’image de la Belgique pendant la Première Guerre mondiale à travers les cartes postales belges et étrangères. Elle a également rédigé plusieurs articles sur la même thématique. Elle prépare actuellement un doctorat sur les comités locaux de secours et d’alimentation en Province de Liège pendant la grande guerre.

 

  • Le 2 avril à 18h, à l’espace rencontres de la bibliothèque : Albert 1er, roi des Français ? Autopsie d’une rumeur., conférence de Francis Balace (réservation souhaitée, tout public). Francis Balace, professeur ordinaire honoraire à l’Université de Liège et spécialiste de l’époque contemporaine, expert des questions monarchiques et auteur prolifique, reviendra sur la figure du Roi-Chevalier, accusé par certains de ne pas se sentir tout à fait belge.

 

  • En mai et juin (dates encore à déterminer) : ateliers d’écriture menés en collaboration avec le PAC-Liège autour des lettres de soldats, en vue de la présentation d’un spectacle au Théâtre « Le Moderne » en fin d’année (date(s) et modalités d’inscription encore à préciser).
  • Du 26 juin au 20 septembre : Comme en Quatorze, exposition des planches du roman graphique de Georges Van Linthout à la section pour adultes. Vernissage le mercredi 25 juin à 18h (entrée libre).

 

  • En août et septembre : Liège sang dessus dessous, balades historiques à Liège menées par Veronika Jenniges, bibliothécaire et guide chevronnée, avec le concours de Gäetan Bobelin, soldat du 12e de ligne, interprété par Gaetan Plein (dates précises et modalités d’inscription encore à déterminer).

Pour en savoir plus: Chiroux

 

 

Le Godetia en route pour l’Afrique de l’Ouest

195979_orban_daniel

Le Godetia
Daniel Orban (c)

Le navire de commandement et de soutien logistique Godetia a quitté Zeebruges le dimanche 23 mars vers 15h30 à destination du Golfe de Guinée. Son équipage dispensera des formations aux marins et garde-côtes de six pays d’Afrique de l’Ouest dans le cadre de la mission Africa Partnership Station.

« Notre tâche principale sera de dispenser des formations aux équipages provenant du Maroc, du Gabon, du Bénin, du Togo, de la République Démocratique du Congo et de la République Congo Brazaville », explique le capitaine de corvette Luc Desanghere à propos de cette mission. « Nous donnerons des cours théoriques ayant toujours un aspect pratique. »
« La mission commence dès le départ puisque deux marins marocains sont déjà à bord », précise le capitaine. « Ils y restent jusqu’à Casablanca. »
Le Godetia achemine également 250 mètres cubes de biens de première nécessité dont du matériel médical pour des hôpitaux situés en Gambie, au Gabon, au Bénin et sur les deux territoires congolais.
Le navire n’en est pas à son premier voyage dans cette zone puisque l’an dernier déjà, il avait fait route vers l’Afrique de l’Ouest afin de former des marins et des garde-côtes locaux. Le Godetia est attendu à Zeebruges le 20 juin prochain.

Mil.be
Photo: Daniel Orban (c)

Handicap et sexualité

handicapsexualitéSur proposition d’Eliane TILLIEUX, Ministre de la Santé, de l’Action sociale et de l’Egalité des chances, le Gouvernement wallon a adopté, ce jeudi 20 mars 2014, la proposition de mise en place d’un centre de ressources « Handicap et Sexualité. »

Un centre de ressource Handicap et Sexualité en Wallonie

L’objectif : dépasser les tabous
Dans la déclaration de politique régionale 2009 – 2014, le Gouvernement s’est engagé à lutter contre les discriminations et à améliorer l’intégration des personnes handicapées tout en favorisant leur autonomie. Néanmoins, les personnes handicapées sont encore trop souvent discriminées,  restreintes dans l’exercice de leurs droits fondamentaux, de leur citoyenneté et tout simplement de leur droit à mener une vie comme tout un chacun.
Quant au droit à la sexualité, il reste encore et toujours, si pas un sujet tabou, à tout le moins un sujet très sensible lorsqu’il s’agit de le conjuguer avec le handicap, alors que l’accès à la vie affective et sexuelle est un facteur indispensable d’épanouissement et d’équilibre pour tous et toutes peu importe l’état de santé physique ou mental

Comment ? Un appel à projets aux acteurs de terrain.
Le 5 février 2014, le Parlement Wallon a adopté une résolution relative à la vie affective et sexuelle des personnes handicapées demandant au Gouvernement de veiller à ce que des structures d’avis, de formation, d’informations et d’échanges concernant la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap soient mises en place.
La volonté est d’informer et orienter les personnes handicapées et leurs proches, ainsi que les professionnels des secteurs du handicap, des centres de planning, des services d’aide à domicile, des associations de santé intégrées, des hôpitaux, les « travailleurs du sexe » et de créer des synergies entre personnes handicapées, centres de planning familial, services de l’AWIPH, commissions subrégionales … et les opérateurs pertinents dans les autres entités fédérées.
C’est dans cette philosophie et dans le contexte des initiatives existantes qu’Eliane TILLIEUX a lancé un appel à projet en décembre 2013 avec, pour objectif général, la création d’un centre de ressources « Handicap et Sexualité » dont les missions  sont :

– écouter, informer, orienter les personnes handicapées qui le souhaitent, leur entourage et les professionnels (permanence téléphonique, entretiens, site internet) ;
– documenter, fournir des outils et des méthodologies de sensibilisation, de formation et d’information ;
-constituer une revue de la littérature en matière de sexualité et de handicap ;
– proposer une information pour les personnes handicapées concernant la vie affective et sexuelle en général et leur propre sexualité ;
– promouvoir une sexualité épanouie des personnes handicapées exempte de jugement moral et dépassant la seule dimension de la génitalité et de la parentalité mais étant intégrée dans le champ psychoaffectif, social et somatique.
– présenter une vision de la sexualité comme élément déterminant de la santé générale de la personne.
– développer des partenariats avec des professionnels, des chercheurs, des juristes afin de définir le cadre dans lequel la vie intime, affective et sexuelle des personnes en situation de handicap pourra être reconnue et vécue
– sensibiliser et informer les organisations ou institutions dont les missions sont l’accompagnement, l’accueil et l’hébergement des personnes handicapées ;
– proposer des actions de formation pour les professionnels en matière de handicap et de sexualité ;
– créer un réseau d’échange et d’expertise autour de sexualité et handicap en concertation avec les professionnels et les associations de personnes handicapées ;
– collaborer avec les partenaires publics ou subventionnés par les pouvoirs publics compétents en matière de politique des personnes handicapées et/ou de vie affective et sexuelle (AWIPH, Centres de planning familial,…) ;
– mener des actions, études et recherches visant à faire évoluer les pratiques professionnelles ainsi qu’à faciliter, encourager et promouvoir les initiatives concourant à l’amélioration de la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap.

L’appel à projets a été adressé à tous les centres de planning familial reconnus par la Wallonie, les Services d’accompagnement aux personnes ayant un handicap et les associations représentatives des personnes handicapées.

Les résultats
Trois propositions ont été introduites. Le jury de sélection a retenu le projet proposé par un consortium composé de l’asbl Araph/Handicap et Santé, le Centre de Planning des Femmes Prévoyantes Socialistes de Namur – Réseau Solidaris, Espace P. Le financement sera de 100.000 euros par an pour gérer toutes ces activités.
Selon Eliane TILLIEUX, « la question de la vie relationnelle, affective et sexuelle doit prendre toute sa place. C’est un sujet complexe dont l’assistance sexuelle n’est qu’une facette. Il s’agit d’abord de répondre concrètement aux besoins de la personne, homme et femme, à tout âge et quel que soit son handicap. Lorsqu’une personne n’est pas libre de mener sa vie affective et sexuelle comme elle l’entend, c’est pour moi une entrave aux droits fondamentaux. C’est dans cette optique que j’ai lancé cet appel à projets, en partant de l’expertise du terrain.

Information du Cabinet de Madame Eliane Tillieux
Ministre de la Santé, de l’Egalité des Chances et de
l’action sociale.

 

 

 

Le Printemps contre le racisme

racismeLa première édition du « Printemps contre le Racisme », organisé par la Mission Locale de Saint-Gilles a accueilli du 19 au 22 mars 2014 la première étape de la Caravane de la Diversité initiée par la Compagnie des Nouveaux Disparus. Beau succès malgré la météo fluctuante, puisque 2500 spectateurs ont foulé le sol du Carré de Moscou durant ces 4 jours dédiés à la célébration de la diversité culturelle et à la lutte contre le racisme.

Le Printemps contre le racisme / La Caravane de la Diversité : première édition réussie! 

Au programme : une programmation variée (spectacles, concerts, projection, débats, formation, rencontre sportive …) et de nombreuses associations saint-gilloises mobilisées ! Rendez-vous l’année prochaine pour un Printemps contre le racisme » qu’on espère tout aussi réussi.
La Caravane de la Diversité, festival itinérant crée dans le cadre de la commémoration des 50 ans des immigrations marocaine et turque, continue quant à elle son périple. Prochaine étape : Ixelles, à l’ULB, sur le campus du Solbosch du 02 au 04 avril 2014!

Imagésanté 2014

 

!cid_image001_jpg@01CF4756Ce samedi 22 mars s’est déroulée au Cercle de Wallonie, sous la forme d’un diner de gala réunissant près de 300 convives, la soirée de clôture du festival Imagésanté 2014, placée sous le parrainage d’Emmanuelle Béart.

Imagésanté 2014: un anniversaire (20 ans !), un grand cru !

En ouverture de la soirée, Emmanuelle Béart a souligné son fort attachement au festival et a clamé son grand intérêt pour le secteur du film documentaire. Pour la prochaine édition d’Imagésanté, elle a déclaré ne plus vouloir revenir en marraine, mais plutôt en membre d’un jury, afin de pouvoir découvrir la nouvelle sélection de films sur la santé qui y sera proposée!  Ensuite, Maureen Louys et Philippe Longtain ont appelé sur scène Philippe Kolh, le président heureux d’Imagésanté, les présidents des divers jurys et les partenaires officiels du festival pour découvrir les prix et remettre leurs trophées aux nombreux lauréats.

Le Grand Prix du festival Imagésanté 2014 a été attribué au film allemand « Ne m’oublie pas », un film sensible et attachant sur la maladie d’Alzheimer et sur le souhait de prolonger les souvenirs le plus longtemps possible au sein d’une famille qui se retrouve…. Le Prix du Public, attribué par les spectateurs du festival lors des projections à la Cité Miroir, a été remis au film « Le Cerveau d’Hugo », qui traite avec émotion (et la voix de Sophie Marceau !) de la question de l’autisme. Quant au Prix des Mutualités, c’est le film « Le Ventre, notre deuxième Cerveau » qui l’a emporté, dans lequel on apprend que l’estomac humain contient autant de neurones que le cerveau d’un chien, et que cette découverte pourrait avoir des conséquences sur la recherche thérapeutique importantes !

Les noms des huit autres Prix du festival, un pour chacune des thématiques couvertes par Imagésanté, sont publiés sur le site du festival, www.imagesante.org, sur lequel on pourra également trouver toutes les informations sur les films primés du festival.

125 films en compétition, 35 opérations chirurgicales filmées en direct, 110 ateliers ayant réuni 3.700 élèves, plus de 2.000 personnes aux 6 soirées thématiques, 30.000 connexions sur la Web TV du salon, plus de 10.000 participants à l’ensemble des activités au cœur du Festival aux Amphis de Médecine du CHU et sur les divers lieux décentralisés du festival : tous les indicateurs sont en croissance, témoignant de la vitalité du festival qui au gré de ses éditions, non seulement maintient son cap mais aussi innove et affirme sa notoriété internationale.

En sont témoins les décentralisations vers Dison et Toulouse, les contacts avec le Québec : Imagésanté s’exporte de plus en plus loin, et nul doute que dans les prochaines années verront fleurir de nouveaux partenariats et échanges avec d’autres pays.
Le travail conséquent des divers jurys (10 jurys au total, composés de spécialistes internationaux et d’acteurs locaux du monde de la santé), par la richesse du palmarès qu’il a produit, permettra une plus large diffusion des oeuvres primées, que ce soit dans des réseaux d’enseignement, des associations liées à la santé ou sur diverses chaines de télévision. Un DVD « Best Of » du festival Imagésanté 2014 sera édité en septembre prochain, tandis que le festival organisera diverses soirées thématiques pour présenter les principales œuvres primées.
Imagésanté, un festival en pleine forme, qui donne déjà rendez-vous pour sa prochaine édition, avec encore quelques innovations, pour mars 2016 !

Mon gâteau au yaourt

Gateau00

Hvz(c)

Mon gâteau au yaourt est sans huile et sans levure. Je me suis inspiré de la recette du gâteau au fromage de ma belle-fille, Myriam qui signait : Petit chef. Ne jetez pas vos yaourt dont la date est dépassée, ils restent bons encore un mois. J’en ai fait

:

Gateau01

Hvz(c)

Je les ai mis dans un plat creux avec :
4 cuillères à soupe de crème épaisse,
4 cuillères à soupe de farine tamisée,
20 gr de Maïzena blanche, tamisée,
100 gr de sucre cristallisé,
60 gr de cassonade brune (Candico),
1 cuillère à café de Cannelle (facultatif),
3 œufs dont les 3 blancs seront battus en neige.

Gateau02

HvZ(c)

Lorsque le tout a été bien mélangé, j’ai ajouté les blancs en neige, sans trop touiller.
Pensez à chauffer votre four à 180°.

 

 

 

Gateau04

HvZ(c)

Dans un moule rond de 5 cm de haut j’ai installé une pâte brisée, faite maison, sans oublier de piquer légèrement le fond avec une fourchette, y ai versé le mélange.

 

 

Gateau05

HvZ(c)

Cuire à 200° pendant 30 ou 40 minutes selon que votre four est au gaz, onde mixte.
Le gâteau sera moelleux et délicieux. Bonne dégustation.
Photos et recette ©

 

D’Ypres à Verdun

 

AFFICHE PARUTION OBJECTIFMAG

D’Ypres à Verdun

C’est en France, dans la Meuse et plus précisément à Stenay que le photographe Belge, Eric de Wallens expose 79 photos à l’Espace Culturel du Musée Européen de la Bière du 8 Mars au 27 Avril 2014. En plus des cadres, une projection d’environs 600 photos tournent sur un écran dans la même salle afin de compléter cet important travail photographique.« Passionnés par l’histoire de la Grande Guerre, nous débutons ma femme Myriam et moi, notre travail photographique  en 1986, et oui déjà 27 ans que nous parcourons les champs de batailles de Belgique et de France afin de découvrir mais aussi de faire un maximum de photos de tous ces lieux chargés d’histoire et nous ne comptons pas nous arrêter là !.

Un photographe Belge représente la Belgique à Stenay (France).

STENAY02

Eric de Wallens donne quelques explications sur ses photos à Monsieur Stéphane Perrin, le Maire de Stenay.
(c)Julien Jacquet

Notre but était et est toujours de partir à la découverte de la Première Guerre, d’essayer de nous rendre compte de la vie des combattants, et de trouver des Traces et des Vestiges de notre histoire, bien avant que le l’on ne parle du « Devoir de Mémoire » . Petit à petit nous avons eu l’idée d’exposer nos photos mais aussi d’éditer un livre. Depuis nous avons eu le plaisir d’organiser quelques expositions. Le livre est encore en projet… »

STENAY01

Monsieur Stéphane Perrin et le photographe Belge
(c)Julien Jacquet

A ce jour, ils peuvent exposer un travail photographique très complet sur ce premier conflit du siècle dernier. De l’invasion de la Belgique et de la France, des batailles de Verdun, d’Ypres de la Marne, de l’Argonne, de Vimy mais aussi de la course à la Mer sans oublier la Bataille de Charleroi, de Mons ou des combats de 1914 dans les Ardennes Belges (la Bataille des Frontières), etc…
Cette  nouvelle exposition porte le nom « D’Ypres à Verdun ». Pourquoi ce titre, c’est simple, ce sont deux villes martyres. Elle devrait tournée en Belgique et en France entre 2014 et 2018.

STENAY03

Je vous remercie d’avoir choisis le Musée de la Bière de Stenay pour exposer vos photos, déclare Monsieur Perrin
(c)Julien Jacquet

Lors du vernissage le vendredi 7 Mars dernier, Monsieur le Maire de Stenay, Stéphane Perrin attire l’attention des invités au Musée : « En cette période du Centenaire de la Première Guerre Mondiale, la Ville de Stenay va mettre plusieurs pays à l’honneur en commençant par la Belgique avec vous, Monsieur de Wallens et votre travail photographique qui représente bien l’ensemble de cette guerre. »

D’Ypres à Verdun, la troisième exposition sur le thème des Traces et Vestiges de la Première Guerre Mondiale du photographe Eric de Wallens sera présentée à l’Espace Culturel du Musée de la Bière de Stenay, dans la Meuse, en France.
Le Groupement Archéologique de Stenay en partenariat avec la Conservation Départementale des Musées de la Meuse, et Eric de Wallens vous propose de découvrir les 79 photos qui composent cette exposition.

L’exposition est ouverte du 8 Mars au 27 Avril 2014, tous les jours de 10h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h00.
Renseignement: Tél.: 0033 (0) 3 29 80 68 78
musee.biere@cg55fr.
www.musee-de-la-biere.com
Rue du Moulin 17
F-55700 Stenay

Cathy de Senonchamps
Crédit photographique: Julien Jacquet (c) www.parlaporte.com