La Base de Florennes reçoit Steven Vandeput, Ministre de la Défense

Décollage d'un F-16 de la Base de Florennes. > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Décollage d’un F-16 de la Base de Florennes. > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Il y a quelques jours Monsieur le Ministre (NVA) de la Défense Steven Vandeput avait commencé son tour des Composantes de notre armée, il a déjà visité la Composante Terrestre le 3 novembre dernier, nous vous en avions parlés, aujourd’hui, 24 novembre 2014, c’est à la Base aérienne de Florennes qu’il avait rendez-vous. N’allons pas trop vite et ne brûlons pas toutes les étapes, hier Monsieur Vandeput était à l’Hôpital, non ce n’est pas un scoop d’objectifmag.be, cela faisait partie de son tour des Composantes, en effet il était à l’HMB, autrement dit, l’Hôpital Militaire de Bruxelles. Cette visite avait pour but de donner au Ministre une image claire des missions et des capacités de la composante.

mdnflorennes002Le NH90 décolle en bout de piste > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Le NH90 décolle en bout de piste > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Au travers de briefings et de différentes démonstrations statiques et dynamiques, le Ministre de la Défense a reçu  des explications sur les capacités opérationnelles de la composante, sans oublier le centre des brûlés.Il a assisté à une démonstration dynamique de Tactical Combat Casualty Care de l’hôpital de campagne ROLE 2, ainsi qu’à une démonstration statique de la capacité de l’équipe CBRN médicale* (avec accompagnateur). CBRN est l’abréviation pour Chimique, Biologique, Radiologique et Nucléaire.

Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Comme je le disais, ce jour, c’est la Composante Aérienne qui reçoit la visite du « Patron », le 2ème Wing Tactique avait mis les petits plats dans les grands afin de montrer les capacités opérationnelles de l’aviation.
Comme hier, c’est par différentes démonstrations statiques et dynamiques, que Monsieur le Ministre se fait une idée du grand professionnalisme de notre armée. Le Wing a aussi présenté l’avion de combat F-16 avec armement complet, l’avion de transport C-130 ainsi que les avions d’entrainement Alpha-Jet et Marchetti SF-260. Les différents types d’hélicoptères, comme le NH90 en version marine et transport, le Sea King, l’Alouette III et l’A109

mdnflorennes004Le Commandant Aviateur Karen Vandenbroucke explique son métier à Monsieur le Ministre > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectimag.be

Le Commandant Aviateur Karen Vandenbroucke explique son métier à Monsieur le Ministre > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectimag.be

Le 80 UAV Squadron a également présenté aussi son avion sans pilote B-Hunter. Il n’y a pas que le matériel, il y a aussi l’humain qui est important, c’est ainsi que  le ministre a rencontré les militaires responsable de la protection de la force ainsi que l’unité de chenils. Tous deux sont responsables de la sécurité sur une base aérienne.
J’espère que Monsieur Steven Vandeput est bien là pour se faire une idée de la capacité opérationnelle de l’Armée Belge, et non pas des visites afin de peaufiner la cure d’amaigrissement de la Défense prévue dans le cadre des économies. Nous savons tous, et ce n’est pas la première fois, l’armée est en général la première à subir cette diminution d’argent. Certains dirons que nous n’avons plus besoin d’une armée, à quoi elle sert, pourquoi envoyer nos militaires prendre des risques à droite ou à gauche dans le monde.

mdnflorennes005L'animal est aussi important dans notre armée, ici un chien, Berger Malinois, expert en recherche d'explosif < Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

L’animal est aussi important dans notre armée, ici un chien, Berger Malinois, expert en recherche d’explosif < Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Et bien ma bonne dame, nous faisons partie de l’OTAN, il y a aussi des intérêts politiques dans tout cela, n’oublions pas que l’armée est un métier, ce n’est pas une bande de scout. Prendre des risques fait partie du contrat que chacun signe. Je ne pense pas que demain l’être humain arrêtera de tuer son voisin parce qu’il a d’autres idées, une autre religion. Regardons dans le monde pour nous rendre compte qu’il en est loin ! Supprimer l’armée… AH !  Et que faire de toutes les femmes et les hommes, de tous c’est militaires qui perdront un boulot, de toutes les familles, de tous les emplois qui tournent autour de notre Défense. Encore des chômeurs. C’est bien d’avoir des idées, mais il faut aussi avoir des solutions.
Quoi qu’il en soit, monsieur Vandeput à visiblement porté un grand intérêt à toutes ses visites et aux explications données par nos militaires.

Photographe et reportage : Eric de Wallens ©

 

Cure d’amaigrissement à la Défense Nationale

Monsieur Steven Vandeput, Ministre de la Défense (NVA).Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Monsieur Steven Vandeput, Ministre de la Défense (NVA).Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Les économies prévues à la Défense nationale risquent de faire perdre un tiers de son personnel. Des licenciements secs ne sont pas à exclure ! En effet, le chiffre symbolique de plus de 10 000 unités en moins est évoqué. Et une éventuelle fermeture des casernes de Bastogne et Arlon ainsi que les bases de Beauvechain et Florennes serait envisagée par le Gouvernement fédéral

Ne touchons pas aux casernes ! Cure d’amaigrissement de la Défense Nationale:Les Députés Anne Lambelin, Pierre-Yves Dermagne, Dimitri Legasse et Philippe Courard demandent le maintien des casernes de Bastogne et d’Arlon ainsi que des bases aériennes de Florennes et Beauvechain

Via l’organisation représentative des militaires (la Centrale Générale du Personnel Militaire) mais aussi au travers des médias, il semblerait que le Ministre fédéral de la Défense Nationale envisage de prendre des mesures à hauteur de 1 milliard et demi d’euros sur 5 ans.

Le nombre de militaires pourrait dès lors descendre en-dessous de 30.000 unités en Belgique. 5 casernes seraient directement concernées.
Ces mesures toucheront directement à l’emploi de milliers de Wallons et indirectement, toucheront leurs familles. Des mesures qui auront aussi un impact sur tout le tissu social et économique qui entoure ces casernes.

Face à ces inquiétudes et rumeurs fortes au sein de l’armée, pour les Députés socialistes Anne Lambelin, Pierre-Yves Dermagne, Dimitri Legasse et Philippe Courard, il est indispensable pour la Wallonie de défendre ces casernes et de maintenir les investissements au sein de l’Armée:

«L’armée est un acteur crucial dans les villes petites et moyennes. La présence de militaires est à l’origine de création d’emplois dans la région. Installés durablement à Beauvechain, Florennes, Bastogne ou Arlon, ils participent activement à la vie sociale, associative et communale. Il est donc primordial de défendre à tous les niveaux de pouvoir, ces casernes militaires et de maintenir l’emploi en Wallonie».

Communiqué du Parlement Wallon
groupe PS

.

 

Cérémonie du 11 novembre 2014 à Bruxelles

11nov14

SAR Philippe 1er dépose des fleurs sur la tombe du soldat inconnu. Photographe Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Ce 11 novembre 2014, centenaire du début de la Grande Guerre et 70ème anniversaire des Bataillons de Fusiliers ou du débarquement en Normandie, entre-autre… Deux guerres, deux boucheries inutiles, combien de vie se sont arrêtées net pour ces deux folies de l’être humain. Le 11 novembre 1918 à 11h00, le clairon sonne sur le champ de bataille, mais personne ou presque n’ose sortir la tête hors des tranchées pour voir ce qu’il se passe en face, il faut attendre un peu, 4 an de guerre s’arrête, difficile d’y croire… La Der des der est terminée. Mais ce n’était pas dans l’idée de tout le monde, déjà un petit moustachu originaire d’Autriche et bien d’autre Allemands ne veulent s’avouer vaincu et ce n’est pas le traité de Versailles de 1919 qui va changer la vision de ces gens-là, au contraire, la deuxième guerre est déjà sur les rails.

11nov14

Notre Roi s’entretient quelques instants avec des anciens combattants, ici avec le Colonel e.r Roberti-Linterman, Président de la Fraternelle du 4ème Bataillon de Fusiliers. Photographe Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Depuis quelques années dans notre beau Royaume de Belgique, ce 11 novembre est la journée de la cérémonie militaire en hommage au Soldat Inconnu, mais aussi pour les morts des deux guerres mondiales et aux militaires tombés lors des missions pour la paix depuis 1945. Cet événement est rehaussé par la présence du Roi Philippe 1er, du gouvernement Belge et diverses autorités civiles et militaires sans oublier les mouvements de jeunesse. Cette journée s’est terminée par la visite du Parlement Belge et la conférence très passionnante de Monsieur le Professeur Emérite à l’Université d’Anvers, Alex Vanneste. Elle avait pour thème la première guerre mondiale et plus précisément la frontière de barbelé électrifié entre la Belgique et la Hollande. Le Professeur a réussi à captiver l’assemblée composée de personnes de tous âge, à l’issue de cet exposée la majorité des questions étaient posées par les enfants.

11nov14004

La conférence se déroulait dans la salle du parlement Belge.Photographe Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Je parlais du Soldat Inconnu, mais qui était-il ? D’où venait-il ? Qui était ses parents ? Avait-il des frères et sœurs ? Qu’elle était son métier ? Voilà des questions qui resteront à jamais sans réponse. Ce que l’on sait, c’est que son cadavre, comme beaucoup d’autre a été retrouvé sur le champ de bataille, il a été enfermé dans un cercueil et rassemblé avec 4 autres. Ces 5 morts au combat ont été présentés à un blessé de guerre, un aveugle, il a fait son choix au hasard et le soldat désigné est enterré depuis 1922 au pied de la colonne du Congrès Rue Royale à Bruxelles. Si vous  passez devant sa tombe, n’oublier jamais de le saluer, c’est une marque de respect.

Photographe et reportage : Eric de Wallens ©

Changement de commandement à la Composante Aérienne

genvandevoorde01

le Lieutenant Général Aviateur Claude Van de Voorde. (c)Eric de Wallens www.objectifmag.be

C’est sous un ciel bien Belge  que ce mercredi 5 novembre 2014 le Composante Aérienne a vécu la remise/ reprise de son commandement à la Base de Florennes. En effet le Lieutenant Général Aviateur Claude Van de Voorde laisse sa place au Major Général Aviateur Fréderik Vansina, le premier va occuper de nouvelles fonctions au sein du Ministère de la Défense, c’est Claude Van de Voorde, il va prendre la tête de la direction des opérations et le deuxième et le deuxième, la tête de la Composante Aérienne,

genvandevoorde02

Le Major Général Aviateur Fréderik Vansina(c)Eric de Wallens www.objectifmag.be

genvandevoorde03

Le Ministre de la Défense, Steven Vandeput (NVA) passe les troupes en revue. (c) Eric de Wallens www.objectifmag.be

Il y avait beaucoup de monde, cet après-midi, à la Base de Florennes, du nouveau Ministre de la Défense (NVA) Monsieur Vandeput au Général Van Caelenbergh, le patron de notre armée aux Officiers étrangers, Français, Allemands ou encore Américain en passant par d’anciens commandant de la Force Aérienne, à cette époque-là, comme le Général-Major Aviateur BEM en retraite Michel Audrit. Devant ce parterre de personnalités civiles et militaires, sans nous oublier, il y avait plusieurs détachements du 2ème ,10ème, 15ème Wing, le 80 Squadron UAV, les CRC de Sémerzake et Glons, le tout rehaussé par la musique de la Force Aérienne,. Ces pelotons ont participés à la cérémonie militaire clôturant 5 ans de commandement pour le Général Van de Voorde : « Je n’ai jamais été un gars facile, mais j’ai toujours voulu défendre notre composante » dit-il et de rajouter : « Je vous demande de continuer à travailler avec le Général Vansina comme vous l’avez fait avec moi,c’est un excellent officier ».

genvandevoorde04

Dernier passage en revue pour le Lieutenant Général Aviateur Claude Van de Voorde (c) Eric de Wallens www.objectifmag.be

Ce nouveau commandant de la Composante Aérienne arrive dans un contexte difficile pour lui, le nouveau gouvernement Belge, avec le premier ministre, Charles Michel (MR) en tête a décidé une économie de 220 millions d’euros pour la défense. Une de plus alors que notre armée est sollicitée un peu partout sur notre planète. Des économies, oui, nous en avons l’habitude en Belgique, mais n’oublions pas la sécurité de nos militaires en mission, ils ont besoin d’un matériel performant afin d’être opérationnel et sécurisé !

Photographe et reportage : Eric de Wallens ©

Le Ministre Steven Vandeput visite ses troupes

VISITEMDN001(c)Eric de Wallens www.objectifmag.be

Monsieur le Ministre de la Défense Steven Vandeput (NVA). Photographe: c)Eric de Wallens www.objectifmag.be

Le nouveau Ministre de la Défense Belge, Steven Vandeput (NVA) tout fraîchement arrivé dans son ministère a commencé ses visites au sein de la Défense, après l’Etat-Major à Evere et nos troupes déployées en Jordanie, base arrière de la mission Belge au-dessus de l’Irak  contre le groupe Etat Islamique (El) > Daech. Il s’est rendu au sein de la Brigade Médium à Bourg Léopold et de la Brigade Légère à Marche-les-Dames, près de Namur. A chaque visite, le Ministre à une déclaration marquante à livrer à la presse, il y a quelques jours, à Evere il annonçait : » Je serais le Ministre de tous les gens de la défense, aussi des francophones » A méditer… Et aujourd’hui, il annonce la possibilité de prolonger au-delà du 31 décembre la mission des F-16 En Irak mais aussi d’envoyer des troupes au sol, comme instructeur des forces Irakiennes, ceci suite à une demande de ce pays. C’est à l’étude au gouvernement.

VISITEMDN004(c)Eric de Wallens www.objectifmag.be

Monsieur le Ministre se fait expliquer un stand.(c)Eric de Wallens www.objectifmag.be

Comme à chaque changement de Ministre de la Défense, le nouveau désire se rendre compte des possibilités de notre armée et ce dans toutes les composantes, Air, Terre, Mer et Médicale. En ce qui concerne Monsieur Vandeput, c’est son premier poste de Ministre, en effet, il est député depuis 2010 et le jeu des élections a propulsé la NVA au gouvernement Belge, Objectifmag est totalement apolitique, je laisse aux spécialistes le problème de décortiquer tout cela. En ce qui nous concerne, nous étions à Marche-les-Dames, au Centre d’entraînement Commando, pour l’histoire, ce domaine appartenait à la famille du Général Baron Danloy, Commandant du 10ème Commando pendant la dernière guerre, il fonde le centre d’entraînement après celle-ci.

VISITEMDN003(c)Eric de Wallens www.objectifmag.be

L’arrivée des Para par la Meuse et par les airs à bord du NH90(c)Eric de Wallens www.objectifmag.be

Notre nouveau Ministre avait donc donné rendez-vous en cette belle après-midi pluvieuse à la presse pour le suivre dans cette découverte de la Brigade Légère. Plusieurs stands de Para, de Commando, de Pathfinder, des Forces Spéciales, sans oublier le Génie Para-Commando, le 12/13ème de Ligne et la Logistique. Toute la Brigade était représenté et montrait fièrement, nous pouvons le dire, le matériel existant, mais aussi en test avant une éventuelle acquisition par l’armé.
Cette Brigade peut se déployer, en cas de besoin, en un temps record sur divers théâtres d’opérations et ce partout dans le monde, par tous les moyens de transports aériens, terrestres ou navigables.

VISITEMDN002(c)Eric de Wallens www.objectifmag.be

Les Forces Spéciales investissent la maison gardée par les terroristes(c)Eric de Wallens www.objectifmag.be

Nous en avons eu un aperçu lors d’une démonstration, par nos Forces Spéciales, d’une opération de libération d’un otage retenu par des terroristes mais aussi d’un débarquement depuis la Meuse de paras et de plongeurs de combats, surmonté de l’hélicoptère NH90, avant l’escalade des rochers surplombant le fleuve. Une Brigade comme celle-ci, ce n’est pas juste quelques centaines d’hommes et de femmes en uniforme, non, ce sont diverses professions regroupés avec une même volonté de réussir chaque mission. Dans notre beau royaume, nous avons une bonne armée, qui est reconnu dans le monde par son professionnalisme et sa facilité d’adaptation dans toutes les conditions, ce sont des pros, il faut le savoir, elle mérite d’être mieux connue !

Photographe et reportage : Eric de Wallens ©