26 mars 1945 – Alfonse Verlooy – 26 mars 2015

alphonseverlooy01

La tombe d’Alphonse Verlooy au cimetière de Leuven (Louvain) Photographe: Eric de Wallens (c)

Le 26 mars dernier, nous étions présents devant la tombe d’un fusilier bien connu au  sein de la 3ème compagnie, mais aussi au 4 Bon de Fus. Alfonse Verlooy. Ce jeune homme d’une vingtaine d’année a été tué par un éclat d’obus, le 26 mars 1945 vers 17h20 dans la région de Driessen. Il n’y avait que quelques heures qu’Alfonse avait passé le Rhin avec son 2ème peloton et le premier échelon de combat de la 9.A.

alphonseverlooy02

La famille d’Alphonse et la délégation du 4ème Bon de Fus. Photographe: Eric de Wallens (c)

Cette guerre il ne voulait pas la subir, Alfonse était un vrai patriote. Pour lui, Patrie, Belgique et drapeau Belge ne sont pas que de simples mots. Le vert de gris sur notre territoire était intolérable. Il a cherché comment défendre son pays contre l’envahisseur. Il s’engage dans l’Armée Secrète. Il sera de tous les coups durs, ses chefs et ses copains n’ont que des éloges pour lui. Vient l’heure de la libération et l’appel aux Volontaires de Guerre d’octobre 1944. Il s’engage au 4ème Bon de Fus et va servir avec la même ardeur son bataillon et la 9ème Armée Américaine jusqu’à cette fameuse date du 26 mars 1944. Malgré lui, il sera le 1er soldat Belge de la nouvelle armée de notre pays mort au champ d’honneur.

alphonseverlooy03

La Belle-Soeur d’Alphonse et Mr Van Overbergh, un copain de la même compagnie, dépose les fleurs sur la tombe. Photographe: Eric de Wallens (c)

Le 26 mars dernier, une dernière cérémonie avait été organisée à 11h00 devant la tombe d’Alfonse, au cimetière de Leuven. En présence de sa belle-sœur, Madame Verlooy et d’Etienne, le fils de celle-ci. Aux côté de la famille, Henri Taymans, Raymond De Moor, Jacques Somers et Albert Van Overberch formait la délégation du 4 Bon de Fus. Tandis que madame De Moor et Christine Waregne représentait les sympathisants de la Fraternelle. C’est au son du Last Post et de la Brabançonne joué par un trompette que Madame Verlooy et Albert, très ému, ont clôturés la cérémonie par un dépôt de fleurs. La journée s’est terminée par un agréable dîner dans un restaurant d’Heverlée, C’est à ce moment que Jacques Sommers, remis à Madame Verlooy la médaille ETO, l’European Theater  of Operations. « Si l’un d’entre nous avait droit à cette médaille, dit-il à Madame, c’est bien Alfonse »

Photographe et reportage : Eric de Wallens

 

2 réflexions au sujet de « 26 mars 1945 – Alfonse Verlooy – 26 mars 2015 »

  1. C’est beau et certainement réconfortant pour sa famille, même tant d’années après, que certains se souviennent encore. Mais y avait-il un article autant du côté néerlandophone que francophone belges ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*