Comprendre les délinquants et internés

délinquant

Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Depuis 10 ans, le Centre de Recherche en Défense Sociale occupe une position privilégiée en Belgique dans le domaine de l’évaluation standardisée auprès des populations délinquantes. Ce centre est unique et n’a pas d’équivalent en Europe francophone. Les recherches étiologiques, diagnostiques et pronostiques ont permis de lever un certain nombre d’idées reçues telles que : « tous les délinquants sont des malades mentaux », « délinquants sexuels un jour, délinquants sexuels toujours », « les délinquants sexuels récidiveront plusieurs fois et très rapidement », « tous les internés et les détenus sont des psychopathes incurables ».

 

Comprendre les délinquants et internés  intégration et diminuer le risque de récidive

En effet, les malades mentaux sont des personnes influençables qui sont beaucoup plus souvent la cible de la violence d’autrui que l’inverse. Par contre, certains patterns diagnostiques ont pu être identifiés comme étant plus à risque sur le plan du passage à l’acte violent. La plupart des délits commis sont le fait d’individus dépourvus de troubles mentaux. Les Auteurs d’infraction à Caractère Sexuel (AICS) font partie d’un groupe très hétérogène tant sur le plan clinique que sur le plan du niveau et du type de risque. La recherche montre, par conséquent, qu’il serait complètement lacunaire de réfléchir de manière linéaire. Le taux de base de récidive sexuel est de l’ordre de 7,9 % pour l’ensemble des AICS, ce qui est nettement inférieur par rapport aux représentations sociétales. Même si ce chiffre reste bien entendu toujours trop.
Le Professeur Thierry H Pham, du CRDS, soutient que « généralement, dès qu’une personne présente des comportements antisociaux, elle est considérée comme étant psychopathe. Or nous savons maintenant que les psychopathes représentent environ 10% des détenus des prisons belges alors que plus de 50% des détenus présentent un trouble de la personnalité antisociale. Notons que ce diagnostic de psychopathie est repris dans les expertises pénales dans 60% des cas. Cette prévalence diagnostique différente est importante à considérer quand on voit les difficultés à prendre en charge ces individus. Cela ne fait pas non plus de ces individus des personnes incurables. On voit que l’affinement des caractéristiques de personnalité du psychopathe apporte un optimisme thérapeutique jusque là pas permis. »

L’équipe du CRDS centralise ses recherches autour de la validation des procédures diagnostiques en psychiatrie et en psychopathologie auprès de populations délinquantes, la validation des échelles d’évaluation et de gestion du risque de dangerosité en criminologie clinique et la recherche de type expérimentale auprès des différents sous‐groupes d’individus délinquants. A partir de là, l’équipe du CRDS augmente ses connaissances et les partage avec le réseau, dont le CRP « Les Marronniers » est un interlocuteur privilégié, depuis toutes ces années sous la forme de publications, de formations, d’enseignements, de participation à des congrès et d’interventions en Belgique francophone et  sur l’ensemble du pays, comme à l’étranger, afin de diffuser les connaissances ainsi acquises.

Eliane TILLIEUX, Ministre de la santé, de l’action sociale et de l’égalité des chances précise que : «  Le CRDS est subventionné par la Wallonie depuis dix ans. Voici donc dix ans que ce Centre d’expertise apporte sa contribution à une meilleure compréhension de certains groupes de délinquants et d’internés. Je soutiens pleinement cet outil  wallon connu et reconnu et, notamment, les multiples collaborations développées par le Centre, que ce soit avec le milieu carcéral, le milieu clinique ou encore le milieu universitaire, et ce au-delà de nos frontières. Ce travail de recherche permet de mieux comprendre certains groupes de délinquants et d’internés, d’évaluer les pratiques, d’adapter ces pratiques et, ainsi, de soutenir l’intégration et de diminuer le risque de récidive. »

Information du Cabinet de Madame Eliane Tillieux
Ministre de la Santé, de l’Egalité des Chances et de
l’action sociale.

Crédit illustration: Eric de Wallens(c)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*