La Journée Mondiale sans achat

LOGOA l’occasion de la Journée Mondiale Sans Achat, rappelons qu’il existe plusieurs manières d’obtenir un bien ou un service. On peut l’acheter, bien sûr, mais on peut aussi le donner, le recevoir, le prêter, le partager, le fabriquer soi-même ! Solutions bien souvent plus respectueuses de notre planète … et de notre portefeuille ! Beaucoup d’objets qui ne nous sont plus utiles peuvent servir à d’autres et certains outils peuvent servir à de nombreuses personnes. Que dire de nos compétences à partager !

Le 30 novembre – Journée Mondiale Sans Achat Un boom local de la consommation collective : plus de 600 groupes citoyens en Wallonie et à Bruxelles !

Rien qu’en Belgique, des centaines d’initiatives locales basées sur le don, l’échange, l’entraide et la transmission de savoirs existent. Citons, entre autres, les Systèmes d’Échanges Locaux (SEL), les donneries, les potagers collectifs, les Repair Cafés, les Réseaux d’Échanges réciproques de Savoirs (RErS) et les Groupes d’Achat en Commun (GAC).

CARTEEn 2013, pas moins de 600 groupes locaux (toutes initiatives confondues parmi les 6 citées ci-dessus), ont été recensés et cartographiés de manière participative à travers la Fédération Wallonie Bruxelles  Cela représente au moins 20.000 ménages. Nous estimons qu’il n’y avait qu’une centaine de ces groupes en 2000. Cette augmentation majeure témoigne de la volonté de ces citoyens d’expérimenter une économie « encastrée » dans les liens sociaux: les liens y comptent autant que les biens, voir plus !

Les bénéfices de ces systèmes sont multiples :
-Rencontrer des gens de son quartier dans un cadre de convivialité et de solidarité ;
-Éviter de jeter et de gaspiller ;
-Lutter contre « l’obsolescence programmée » ;
-Faire des économies ;
-S’ouvrir à une autre façon de consommer, en parler en famille et autour de nous ;
-Diminuer son impact écologique par des activités et échanges basés sur le local et
le réemploi ;
-Être acteur/actrice de changement ;
-Redonner priorité aux échanges humains ;
-Et simplement passer du bon temps avec d’autres !

La Journée Mondiale Sans Achat a été conçue pour « réfléchir à l’impact social, économique et écologique de la consommation des pays riches sur l’ensemble de la planète ». S’il nous faut dénoncer les excès du consumérisme, il nous semble tout aussi important de développer des initiatives positives et constructives telles que celles-ci ! Mettre en place ou prendre part à l’une de ces initiatives est accessible au plus grand nombre.

Pour en savoir plus : www.asblrcr.be

Communiqué: asbl Réseau de Consommateurs Responsables

 

 

 

Une réflexion au sujet de « La Journée Mondiale sans achat »

  1. Journée mondiale sans achats !!! Pas au courant…. Personne n’en a parlé en France, ni à la TV, ni la radio !!! Pas même des multiples bénéfices des systèmes ; on a plutôt tendance à pousser les gens à acquérir le plus possible, dans tous les domaines… à la veille des fêtes de fin d’année. Il existe bien, des « recycleries » qui n’ont pas le même but que les « donneries », tout en y ressemblant, un peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*