L’art du contour – Le dessin dans l’Égypte ancienne

L’art du contour – Le dessin dans l’Égypte ancienne. Du 13 septembre 2013 au 19 janvier 2014, le Musée du Cinquantenaire de Bruxelles vous invite à découvrir les secrets des dessinateurs et des peintres de l’Égypte pharaonique, à l’occasion de l’exposition « L’art du contour – Le dessin dans l’Égypte ancienne ». Cette exposition débute le même jour que la grande rétrospective consacrée à l’œuvre de Henry van de Velde.

Dans l’Égypte ancienne, les dessinateurs et les peintres étaient appelés « scribes des contours », l’art graphique égyptien se définissant, avant tout par les tracés qui entourent les formes et les surfaces dans lesquelles les couleurs peuvent s’exprimer, avec toute la richesse de leurs nuances. L’exposition, d’abord présentée au Musée du Louvre à Paris d’avril à juillet 2013, montre l’importance du dessin dans la civilisation pharaonique. En abordant ses conventions, ses techniques, ses fonctions et ses usages, elle conduit les visiteurs à la rencontre des artistes égyptiens, à travers leurs créations les plus libres et spontanées comme dans leurs œuvres plus officielles. De multiples questions concernant les « scribes des contours » jalonnent le parcours : comment et par qui étaient-ils formés, quelle était leur place dans la société, quel était leur niveau de qualification littéraire et artistique, comment se définissent leur créativité et leur sens esthétique ? Enfin, l’exposition suscite de multiples réflexions sur la notion d’ « art » en Égypte ancienne, sur notre propre perception des créations égyptiennes, ainsi que sur la notion du beau, confrontée à la fonction des œuvres élaborées par les artistes de la vallée du Nil. Ces riches thématiques sont explorées grâce à près de 200 objets remarquables, prêtés par les plus grands musées mondiaux : papyrus et ostraca illustrés, fragments de peintures de tombes, stèles, statues, éléments de mobiliers funéraires, instruments de dessinateurs, etc. Outre de nombreuses œuvres conservées au Louvre et aux Musées royaux d’Art et d’Histoire, l’exposition bénéficie de la collaboration du Metropolitan Museum of Art (New York), du British Museum et du Petrie Museum (Londres), de l’Ashmolean Museum (Oxford), du Fitzwilliam Museum (Cambridge), du Rijksmuseum van Oudheden (Leyde), du Medelhavsmuseet (Stockholm), du Kestner-Museum (Hanovre), de l’Ägyptisches Museum (Berlin), du Museo Egizio (Turin), du Museo Egizio (Florence), du Musée Calvet (Avignon), du Musée des Beaux-Arts (Lyon), de la Bibliothèque nationale de France (Paris) et du Musée des Antiquités nationales (Saint-Germain-en-Laye).

Un catalogue très richement illustré, comprenant non seulement la description des œuvres exposées mais aussi d’abondants textes de synthèse sur l’art du dessin égyptien, accompagne l’exposition.

 Informations pratiques

Exposition d13/09/2013 – 19/01/2014

Musée du Cinquantenaire. Parc du Cinquantenaire 10

B-1000 Bruxelles

www.mrah.beinfo@mrah.be

Heures d’ouverture: Ma-di, 10:00 – 17:00 (la caisse ferme à 16:00)

Fermée les lundis et les 1/11, 11/11, 25/12 et 1/01

Prix d’entrée/ € 8 – € 7 – € 3

Visites guidées: Informations et réservations: +32 (0)2 741 73 11 – sec@mrah.be

 

Légende photo et (c)

1)Stèle de la Première Période Intérimaire. Calcaire peint

Première Période Intérimaire, vers 2050 av. J.-C.. Naga ed-Deir ; achat à New York en 1971. Musées royaux d’Art et d’Histoire, Bruxelles, inv. E.8244. © MRAH

2) Fragment de peinture murale : un convive indisposé. Stuc peint. Nouvel Empire, 18e dynastie, règne de Thoutmosis III, vers 1479-1425 av. J-C..Nécropole thébaine, provenance exacte inconnue ; achat au Caire en 1909. Musées royaux d’Art et d’Histoire, Bruxelles, inv. E.2877. © MRAH

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*