Les Belges en Corée, c’était il y a 60 ans

coree01

Un détachement du 3 Para devant le monument. Cette unité Parachutiste à repris l’insigne et les traditions des Volontaires de Corée.
Christian Decloedt(c)DGCOM

Ce vendredi 7 Novembre 2013, c’est le jour de Commémoration des victimes de guerre de Corée.  Madame Park Geun-Hye, Présidente de la Corée du Sud déposait une couronne de fleurs au pied du monument national à la mémoire des volontaires belges tués en Corée, à Woluwé-Saint-Pierre.

 

 

coree05

Madame la Présidente au milieu des Vétérans
Christian Decloedt(c)DGCOM

« Au nom de la république de Corée, je tiens à vous remercier pour votre sacrifice et votre dévouement » Déclare Madame la Présidente aux Anciens Combattants venus assister à la cérémonie.
Les Vétérans se souviennent qu’ il  y a 60 ans, le 27 juillet 1953 était signée, à Pan Mun Jom, l’armistice, la fin des hositilités entre les deux Corées, mais à ce jour le nord et le sud sont toujours en guerre, aucune paix n’a été actée sur un document…
Le bataillon est formé de jeunes gens issus de l’armée mais aussi du civil et plus tard de Coréens. N’oublions pas, non plus, les 35 Luxembourgeois qui furent intégrés dans cette unité belge qui faisait partie d’un contingent composée d’armées de 21 pays.
Le 25 juin 1950, les troupes Nord-coréennes franchissent le 38ème parallèle et repoussent l’armée Sud-coréenne. Il faut réagir très vite face à cet envahissement communiste, l’ ONU vote la résolution de porter secours au pays agressé et le 25 août la Belgique décide d’envoyer un bataillon d’infanterie.

coree03

Madame la Présidente de Corée du Sud a déposé une couronne de fleurs au pied du monument.
Christian Decloedt(c)DGCOM

Le Corps des Volontaires sera commandé par le lieutenant-colonel Crahay.Il part pour le camp de Marche-les-Dames, à côté de Namur, parfaire son entraînement avec le cadre du futur bataillon. Ensuite c’est à Bourg-Léopold, dans le Limbourg, et Elsenborn dans les Hautes- Fagnes que ce poursuit cette formation, avec tout le bataillon.
A la fin de cette préparation, 700 hommes sont prêts au combat, ils embarquent à bord du Kamina le 18 décembre 1950, direction Pusan où ils débarquent le 31 janvier 1951.

coree04

Madame Park Geun-Hye salue les Anciens Combattants
Christian Decloedt(c)DGCOM

Le BUNC (Belgian United Nations Command) sera d’abord aux ordres de la 29ème Brigade britannique pour ensuite être intégré à la 3ème Division US. Imjin, Haktang-Ni et Chatkol sont autant de faits d’armes de nos volontaires en Corée, les citations seront inscrites sur leur drapeau, mais comme dans toutes guerre, cela ne se fait pas sans perte. Le premier tué sera le lieutenant Beauprez, tombé sur le fleuve Han. D’autres suivront, sur 3000 hommes passés par le Corps des Volontaires, 103 sont morts et 350 blessés !
Ce n’est que cinq ans après avoir quitté la Belgique, en juillet 1955, que le dernier homme rentrera au pays.

coree06

Le Général Crahay
Collection(c)Objectifmag.be

Le Colonel Crahay, devenu plus tard Général, avait sa définition de ses hommes: Solides et résistants, faisant sérieusement le boulot quand il se présente, mais n’aimant pas rester en place quand il n’y a rien à faire, adroits de leurs mains et débrouillards, pas toujours très disciplinés, mais obéissant aux chefs qui’ils aiment et respectent, aimant parfois le débraillé, mais sachant se montrer impeccables quand ils défilent le 11 novembre à Bruxelles, restant calmes sous le feu, très solides dans la défensive, prudents et adroits dans l’offensive.

Eric de Wallens
Photographe : Christian Decloedt DGCOm
Général Crahay: Collection objectifmag.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*