Les primes assurance auto en 2014

mefirst logoDifférences énormes de tarifs en assurance auto en 2014 Qu’en est-il des primes d’assurance auto en 2014 ? Des augmentations de tarifs ont-elles été appliquées par les assureurs ? À combien peut s’élever, pour le consommateur, la différence entre la prime la plus basse et la plus élevée ?

 Les primes assurance auto en 2014 : des différences importantes demeurent la règle

Les primes assurance auto ne sont pas indexées. Mais elles augmentent.
La loi interdit l’indexation des primes d’assurance auto. Mais cela ne signifie pas que les primes n’augmenteront pas. Suite à cette interdiction légale, les assureurs augmentent eux-mêmes les primes. Ils peuvent alors librement choisir le pourcentage d’augmentation et à qui il s’applique.
Les augmentations peuvent, par exemple, être linéaires : 5% d’augmentation pour tout le monde. Ces augmentations peuvent parfois s’appliquer à certains conducteurs et pas à d’autres. Par exemple : une augmentation de 5% pour les conducteurs avec un bonus-malus supérieur à 7 et de 2% pour ceux ayant un bonus-malus inférieur. L’augmentation peut également être dans certains cas plus importante sur un code postal précis.

Comment sont appliquées ces augmentations ? Sur les nouvelles affaires et le portefeuille existant.
A partir de la date d’entrée en vigueur – il s’agit souvent du 1er janvier – toutes les nouvelles affaires conclues par un assureur seront calculées sur base du nouveau tarif.
Les polices existantes seront adaptées à la date anniversaire du contrat. Chaque mois de l’année en cours, les polices ayant leur date anniversaire ce mois là, seront adaptées au nouveau tarif.

La communication sur la hausse des tarifs : celle-ci est quasi inexistante.
Ce n’est pas chose aisée pour le consommateur. Les augmentations ne sont pas communiquées. Seuls les courtiers sont informés.
Une obligation légale d’informer sur la hausse des prix existe cependant pour les polices existantes. Si un ajustement de tarif a eu lieu ou non doit être indiqué sur l’avis d’échéance de la police d’assurance. Dans la plupart des cas, cette communication est très discrète. Il faut donc bien chercher sur l’avis d’échéance afin de trouver et comprendre cette communication.

Les différences de primes mesurées en janvier 2014 : d’importantes différences restent la règle.
En janvier, nous avons testé les tarifs de plusieurs compagnies d’assurance disponibles en ligne.
Pour chaque assurance, responsabilité civile, mini-omnium et omnium, nous avons examiné les différences de prix pour toutes les personnes testées.
En ce qui concerne l’assurance responsabilité civile, la prime moyenne la plus basse était de 512€ et la plus élevée était de 824€. Une différence de 312€ entre le tarif moyen le plus bas et le plus élevé.
En ce qui concerne l’assurance omnium, la prime moyenne la plus basse était de 1.386€ et la plus élevée 2.923€. Une différence pouvant aller jusqu’à 1.573€ sur la prime annuelle !

Que peut faire le consommateur ? Le tarif dépend de la personne, du véhicule et de la conduite. Comparer est la seule option.
À combien s’élève cette différence de tarif pour un consommateur en particulier ? Le seul moyen de le savoir est de calculer les primes pour son cas personnel. Le tarif en assurance auto dépend du profil du consommateur (code postal, âge, profession,…), du véhicule (puissance, prix, type,…) et de l’expérience de conduite (nombre de kilomètres, bonus-malus, nombre de sinistres,…). Cette information est spécifique pour chacun. C’est pourquoi le consommateur ne peut avoir une idée des différences de tarifs qu’en comparant pour sa situation personnelle. Cela peut se faire via des sites de comparaison sur Internet. Après avoir rempli un questionnaire, les tarifs actuels sont montrés en ligne. Le consommateur peut ainsi identifier à combien s’élève la différence pour sa situation. Changer d’assureur peut également être synonyme d’économie.
Mefirst.be est un tel site de comparaison d’assurances.

Comment résilier son assurance auto : respecter les délais
La résiliation d’une assurance auto peut se faire de 2 manières :
– à la date d’échéance de la police d’assurance, sous réserve de le faire savoir au minimum 3 mois à l’avance à sa compagnie d’assurance
– à la date d’échéance de la police d’assurance, si l’assureur précise sur l’avis d’échéance qu’une modification de tarifs a eu lieu. Le consommateur a alors encore 30 jours pour résilier le contrat. Dans ce cas, il faut cependant rapidement trouver un nouvel assureur.
La résiliation d’un contrat d’assurance doit se faire par lettre recommandée envoyée à la compagnie d’assurance. De manière générale, le nouvel assureur fait cela à la place du consommateur.

Les groupements d’achat n’existent pas pour l’assurance auto : la tarification individuelle ne le permet pas.
En 2013, de nombreuses initiatives ont été lancées afin d’obtenir des avantages pour les consommateurs au travers de groupements d’achats. L’assurance auto étant basée sur la situation personnelle du consommateur, une réduction de groupe sur un tarif n’existe pas.
C’est pourquoi quelqu’un ayant eu de nombreux accidents paiera toujours plus que quelqu’un sans accident. Une approche individuelle est la seule qui peut être appliquée dans le domaine de l’assurance auto.

Belga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*