Les pistes de ski sont ouvrent en Province de Liège

NEIGEDepuis quelques jours, la neige tombe suffisamment en province de Liège pour ouvrir les premières pistes de ski. Forte du statut de province belge jouissant de la plus grande offre touristique du pays en matière de plaisirs d’hiver, la Fédération du Tourisme de la Province de Liège (FTPL) recense les lieux et les moyens mis à la disposition du public pour en profiter pleinement, dans une Carte des neiges.

Les pistes de ski de la province de Liège ouvrent leurs portes.Quelles sont-elles et quels sont les moyens mis à la disposition du public pour y profiter au maximum des plaisirs d’hiver ?

 Avec 26 stations de ski de fond pour un total de 900 km de glisse; 5 pistes de ski alpin ; 7 pistes officielles de luge et de nombreux centres de locations de raquettes et de skis, la province de Liège est la plus riche en Belgique en matière d’infrastructures touristiques dédiées à la poudreuse.

Afin d’avoir une vue d’ensemble de cette offre, la FTPL propose cette année encore une Carte des neiges consultable sur son site Internet www.liegetourisme.be (onglets Bouger/Sports d’hiver). Cette carte, claire et assortie d’informations pratiques, permet d’identifier en un coup d’œil les routes qui mènent aux pistes. « Afin de ne pas se déplacer inutilement, les numéros d’appel et site Internet permettant de consulter l’état d’enneigement des sites, 24H/24 et en temps réel, y sont également mentionnés » précise Paul-Emile Mottard, Président de la FTPL. Une référence pour les milliers d’heureux qui envisagent de s’élancer cette année sur les hauts plateaux de la province de Liège, au cœur de cette nature intense.

Enfin, si vous souhaitez profiter des nombreux événements organisés en province de Liège durant cette période froide, le Magazine de l’Hiver dans lequel est insérée la Carte des neiges en version détachable, vous attend gratuitement dans toutes les Maisons du Tourisme de la province de Liège, à la Maison de la Province du Canton de Hannut, dans les différentes antennes d’information de la Province de Liège (Waremme, Verviers, Huy et Eupen), dans les hôtels et une large majorité des meublés, gîtes, chambres d’hôtes, Syndicats d’Initiative et Offices du Tourisme de la province. Il est également téléchargeable sur le site Internet de la FTPL : www.liegetourisme.be.

Source: Province de Liège

 

Un détachement de militaires Spatois part pour le Mali

belgiandefensecsedeynritchie-7553

Service de Presse de la Défense (c)

Un détachement du Bataillon 12e de Ligne Prince Léopold – 13e de Ligne de Spa s’envole pour le Mali vendredi 15 janvier en tout début de journée de la base aérienne de Melsbroek. Il sera engagé dans le cadre de la mission EUTM, une mission européenne de formation de militaires maliens.

Les quelque 70 militaires spadois assumeront une mission de force protection dans le camp d’instruction de Koulikoro. Ils seront déployés pendant une période de quatre mois.

Le Bataillon 12e de Ligne Prince Léopold – 13e de Ligne de Spa continuera à assurer en parallèle sa mission d’appui à la police fédérale en Belgique avec près de 200 militaires.

Source et crédit illustration (c): Service de Presse de la Défense.

 

Les F-16 Belges partent surveiller l’espace aérien Balte

F-16 Belge. // Eric de Wallens (c) www.objectifmag.be

F-16 Belge. // Eric de Wallens (c) www.objectifmag.be

Un détachement de quatre F-16 belges participe dès ce mardi 5 janvier à la 40e rotation de la mission de l’OTAN Baltic Air Policing (BAP). C’est la cinquième fois depuis 2004 que des avions de la composante Air belge survolent les pays baltes pour empêcher des vols non autorisés dans l’espace aérien de l’OTAN. Nos avions et leurs équipages seront prêts à décoller à toute heure, sept jours sur sept.

Quatre F-16 belges, deux de Kleine-Brogel et deux de Florennes, et une cinquantaine de militaires partent ce mardi 5 janvier pour Ämari, en Estonie, où ils seront basés. Le contingent belge se compose essentiellement de pilotes, de techniciens et de personnel en charge du soutien logistique.

Notre détachement relève une unité allemande. La mission sera reprise par les Belges lors d’une courte cérémonie officielle le 7 janvier. Des représentants des Etats membres impliqués dans cette mission participeront à cet événement.

En 2004, notre pays était le tout premier Etat membre de l’OTAN à mettre à disposition un contingent dans le cadre de la mission de l’OTAN Baltic Air Policing. Outre la Belgique, 15 autres Etats membres participent à tour de rôle à la surveillance de l’espace aérien des pays baltes. De janvier à août 2015, notre pays avait envoyé un détachement de quatre avions de chasse dans le cadre de cette mission. Ils opéraient depuis la base aérienne de Malbork, en Pologne.

Source : Service de Presse de la Défense
Photo: Eric de Wallens (c)

LE TROPHEE ANDROSS 2016 DE RETOUR A LANS EN VERCORS1

2016 01 TROPHEE ANDROSS JPPERNAUT2016Vertement critiqué2 par certains, en 2015, mais bien accueilli  par le nouveau Maire de Lans-en-Vercors, Michaël Kraemer, ce célèbre Trophée sera, pour la 27ème fois, de retour les vendredi 22 et samedi 23 janvier 2016, pour la plus grande joie des passionnés et des nombreux spectateurs qui ne manqueront pas d’y venir à pieds, à cheval, en charrettes, en trottinettes, en patins à roulettes et en chevaux à vapeur. Quant à moi, j’y grimperai sur le dos d’un loup, déjà réservé, ayant quatre forêts à traverser.

« Dès ma nomination au poste de Maire de Lans-en-Vercors3, en mai 2014, j’ai décidé de choisir entre deux manifestations » m’a dit le Maire, au mois de juin suivant, « celle de l’Hadra Trance Festival dont la réputation était devenue exécrable du fait du comportement de certains adeptes et aux deux derniers décès, donc indésirable par la population et surtout par les agriculteurs, et le Trophée Andross, très estimé en Europe dont en France ». 

Pour ceux qui ne connaissent pas les lieux, venant de Grenoble, après avoir traversé le village, il faut grimper sur les hauteurs de Lans-en Vercors, à 1.420 m, par une très jolie et impressionnante route enneigée (avec un peu de chance, cette année). Elle l’est encore plus au printemps quand la nature se réveille, et en  automne grâce à la couleur rousse des feuillus. En fait, c’est le cas pour tous les villages du Vercors ou les arbres sont les rois des montagnes.

Le tracé technique de « l’Andross » est de 800m de long et 10m de large ; les épreuves sur glace se déroulent en nocturne, uniquement. Dans l’édito du programme, Max Mamers écrit : « La force du Trophée Andross, c’est le fruit de sa capacité à se renouveler ; en effet la plus grande course sur glace du monde (depuis 1990) a donné naissance à la première course 100 % électrique (depuis 2009) ».

La marraine 2016 est Laury Thilleman, ex Miss France 2011 et journaliste sportive sur Eurosport. Bien entendu, Jean-Pierre Pernaut (pour la 11ème fois) et son fils Olivier seront participants. Ce dernier, en 2015, a été champion de France des circuits FFSA GT.

Henrianne van Zurpele ©  le 6 janvier 2016 pour www.initiatives-vercors.fr et www.objectifmag.be

1)https://fr.wikipedia.org/wiki/Lans-en-Vercors

2) http://www.initiatives-vercors.fr/Tribune-Le-Trophee-Andros-a-t-il

3) http://www.france-voyage.com/villes-villages/lans-en-vercors-13203.htm

Bastogne NUTS 2015

_DSC8474Eric de Wallens (c)

Véhicule Américains au sein de la caserne du 1A à Bastogne // Eric de Wallens(c)

Comme chaque année en ce dernier mois de l’année, Bastogne se souvient de son histoire avec l’un des événements important de l’année, la Foire aux Noix. En effet, ce week-end des 12 et 13 décembre 2015 c’est l’un des grands rassemblements d’Anciens Combattants, de Vétérans, d’associations Patriotiques, de Militaires Américains, Luxembourgeois, Hollandais, Mais aussi de vieux véhicules d’époques en tous genres.

Eric de Wallens(c)

Survivants de la 101ème Airborne et de la 3ème Armée U.S. // Eric de Wallens (c)

Nuts, des noix, mais pourquoi ce fruit sec colle à la peau de Bastogne, c’est d’abord une tradition régionale qui consistait à donner une noix à sa bien-aimée si le jeune ouvrier fermier était reconduit dans sa tâche. C’est aussi une histoire qui a débuté le 22 Décembre 1944, ce jour-là les Allemands demandent la rédition des Américains. Alors que le Général Mac Auliffe, commandant la 101ème Airborne, encerclée par l’ennemi dans Bastogne, réfléchit à la réponse à donner, le Colonel Harry Kinnard, son officier Opération lui dit « Nuts », des Noix. Il était impensable pour nos libérateurs de se rendre !

_DSC8650Eric de Wallens (c)

Madame Denise Bauer, Ambassadeur des Etats-Unis et Monsieur Benoit Lutgen. Député Fédéral CDH et Bourgmestre de Bastogne.// Eric de Wallens (c)

Le moment le plus important est le samedi après-midi avec le défilé des Portes Drapeaux des Fraternelles d’Anciens Combattants, comme le 4ème et 5ème Bataillon de Fusiliers Entourés d’un détachement du 1er d’Artillerie caserné à Bastogne. Sans oublier nos couleurs, noir, jaune et rouge, ainsi que le drapeau Américian. Le cortège est fermé par un groupe d’enfants. Cette journée sera clôturée par le traditionnel jet de noix depuis le balcon de l’Hôtel de Ville, par Monsieur Benoit Lutgen, Député Fédéral CDH et Madame Denise Bauer, Ambassadeur des Etats-Unis.

_DSC8542Eric de Wallens (c)

Monsieur Dhaese, Volontaire de guerre au 5ème Bataillon de fusiliers. // Eric de Wallens (c)

Il faut savoir qu’il n’y a pas eu que des Américains  à combattre les Allemands pendant cette période, en effet, des Belges étaient au sein de la 3ème Armée Américaine, commandée par le Général Patton. Ces hommes étaient des Volontaires de Guerre, souvent des Résistants qui avaient choisis de continuer la lutte. Ils étaient regroupés dans des Bataillons de Fusiliers, le 5ème a participé à la Bataille des Ardennes. Quant au 4ème Fus, il était plus haut, dans notre pays. Entre Liège, la Hollande et l’Allemagne. Il participait à la garde de points importants sur la route d’un éventuel retour des Allemands par cette zone.
Photographe et reportage : Eric de Wallens ©

Recettes de fin d’année

cuisine01Voici trois recettes pour terminer cette année 2015 plus que morose, triste même, quant à la Paix que beaucoup de pays ne connaissent pas ou plus, même en Europe. Comme les rêves ne sont pas encore interdits, espérons qu’elle revienne ou arrive partout dans le monde en cette veille de fête universelle pour les catholiques à qui « tous » les autres ne devraient pas manquer de s’unir, ne fusse que par gourmandise….

Voici, toute simple et peu coûteuse, une BÛCHE DE NOËL :

L’origine de ce gâteau en forme de bûche remonte au Moyen Âge ; il rappelle les bûches de bois que l’on a, de tout temps, mises dans l’âtre d’un logement, pour se réchauffer.

Au fil des siècles, ce gâteau est devenu traditionnel en Belgique, en France, au Liban, au Nouveau-Brunswick (Canada), au Québec, au Vietnam, et généralement dans les pays francophones, même en Afrique et dans les îles, le repas de Noël se termine en la dégustant.

 Il en existe différentes, non glacées, dont la base est un « biscuit » roulé préparé la veille, qui, le lendemain, peut être farci avec une crème aux noix, une crème aux marrons, une crème au chocolat, une crème au beurre vanillé, ou une crème au café ; le dessus recouvert (entièrement) avec la crème choisie et décoré avec des petits sujets de Noël que l’on trouve dans le commerce (ou chez le pâtissier-boulanger), ou que l’on crée et conserve précieusement d’année en année…

J’ai choisi la bûche au chocolat, couverte de noix et de petits sujets de Noël, pour 4 ou 6 personnes :

Ingrédients :

4 œufs

140 g de sucre en poudre (cristallisé S2)

125 g de farine

250 g de chocolat noir, qualité « dessert »

200 g de véritable beurre (si possible, ou alors de margarine)

5 noix coupées en 2

 

Préparation :

La veille : battre les 4 jaunes d’œuf, avec le sucre en poudre et 3 cuillères à soupe d’eau tiède, pour faire mousser ; ajouter, peu à peu, la farine. Quand c’est bien mélangé, incorporer délicatement les 4 blancs d’œuf montés en neige ferme. Dans un moule long et plat (rectangulaire) étendre la pâte sur 1 cm d’épaisseur, et faire cuire à four chaud (180°C – 10 à 15 minutes). Détacher et poser cette base du gâteau sur une serviette humide. Laisser refroidir jusqu’au lendemain, en le mettant à l’abri de la poussière…

Le lendemain matin : briser le chocolat, et le faire

fondre, doucement, au bain-marie.
Ajouter, à feu doux, le beurre mou. Bien mélanger. Etendre le mélange sur toute la surface du biscuit,puis le rouler sur lui-même. Mettre le reste du mélange beurre-chocolat sur toute la buche. Faire des dessins dessus avec une fourchette.
Mettre la bûche au frigo afin qu’elle refroidisse.
Au moment de la servir, décorez-la avec les petits sujets de Noël et les noix. Joyeuse fête de Noël !
Les deux recettes suivantes sont des confitures faites avec des fruits exotiques, que sont l’orange et l’ananas moralement réchauffant sous nos cieux hivernaux…

CONFITURE D’ORANGES

cuisine03Qu’elles soient amers ou douces les oranges sont originaires de Chine ; elles font parties de la grande famille des « agrumes » comme les pamplemousses et les citrons. Elles sont arrivées en Europe en deux temps : les amers, entre le XIè et le XIIIè siècle ; les douces au XVIè siècles. On en trouve dans tous les pays du monde, soit importées, à moins que les orangers aient pris racine, grâce aux pépins apportés par des voyageurs, comme en Afrique du Sud, en Sicile, en Espagne, au Chili, entre autres pays ensoleillés. Ce sont les anglais qui consomment le plus d’oranges amers et en font aussi de délicieuses confitures.

Voici une recette de confiture d’oranges douces – les pots doivent avoir un couvercle métallique.

Ingrédients :

2 kg d’oranges douces, juteuses, de préférence non traitées

2 kg 500 de sucre spécial pour confiture

1 grand verre d’eau fraîche

Préparation :

Bien laver et brosser les fruits.
Les peler finement et garder ces pelures dans une assiette.
Couper les fruits en fines rondelles, puis en lanières après avoir retiré les pépins.
Prendre les pelures et les couper aussi, en fines lanières ; les ébouillanter 15 minutes.
Dans une bassine à confiture, mettre les fruits et les lanières, les mélanger délicatement ; y ajouter le sucre et l’eau puis mélanger à nouveau.
Couvrir et laisser reposer 24 heures, dans un endroit frais.
Le lendemain, mettre à cuire environ 1 heure, jusqu’à ce que les lanières des écorces deviennent transparentes.
Mettre en pots, préalablement rincés à l’eau chaude ; bien les fermer et les retourner aussitôt pour la stérilisation. Au bout de 5 minutes, les mettre sur leur base et les laisser refroidir avant de les ranger.

CONFITURE D’ANANAS

cuisine02Ce fruit, très répandu dans le monde, est originaire d’Amérique du Sud.

Ingrédients :

3 grosses pommes (Golden)

1 kg de chair d’ananas (2 ou 3 fruits)

1 kg de sucre spécial pour confiture

1 grand verre d’eau fraîche

1 citron dont on extrait le jus

Préparation :

Eplucher l’ananas et le couper en petits morceaux, en supprimant le cœur ligneux ; récupérer le jus.
Peler les pommes et les couper en petits morceaux, après avoir enlevé le cœur et les pépins.
Verser le tout dans une bassine à confiture avec le jus du citron, le sucre et l’eau ; bien mélanger et laisser reposer 24 heures.
Le lendemain, mettre à cuire pendant 30 à 45 minutes.
Mettre en pots, préalablement rincés à l’eau chaude ; bien les fermer et les retourner aussitôt pour la stérilisation. Au bout de 5 minutes, les mettre sur leur base et les laisser refroidir avant de les ranger.

Bonnes tartines !

Bonne fin d’année 2015 et le meilleur possible pour 2016.

Hvz (c)

 

 

Nouveau type de fraude – PAYSAFECARDS

logo_PolitieA la requête du parquet du Hainaut, division Charleroi, la police demande de diffuser l’avis de recherche suivant : Les services de police tiennent à mettre la population en garde d’un nouveau type de fraude.
Des victimes, souvent des dames isolées et âgées de plus de 55 ans, sont harcelées téléphoniquement par des appels en provenance de pays étrangers.

A chaque appel décroché, l’interlocuteur raccroche sans parler.
Les appels proviennent principalement des pays du Maghreb, d’Afrique subsaharienne, d’Europe de l’est et même des Etats-Unis.

Après cette période de harcèlement, un prétendu juge ou avocat appelle la victime et lui signale qu’un procès, intenté par l’Etat belge, a été gagné au profit d’un ensemble de victimes de faits d’harcèlement. A ce titre, la victime aurait droit à un dédommagement financier plus ou moins conséquent.

L’arnaque consiste à faire acheter aux victimes des PAYSAFECARDS (cartes de réserve d’argent) pour plusieurs centaines d’euros et les faire débloquer par des codes bancaires. Cet argent servirait soi-disant à faire face aux frais.
L’argent, ainsi débloqué, crédite un compte que les malfrats ont préalablement communiqué.
Et la victime, quant à elle, ne touche jamais le dédommagement financier promis.

Il est demandé aux personnes de ne pas accéder à cette demande et surtout de ne pas acheter ces cartes PAYSAFECARDS.

Si vous avez été victime d’une telle arnaque ou si vous possédez des informations sur ces faits, veuillez prendre contact avec les enquêteurs via le numéro de téléphone gratuit 0800 30 300.

Les témoignages peuvent aussi parvenir via avisderecherche@police.belgium.eu

 

Belga

 

Les attentats de Paris, l’enquête

.beDès la nuit et le jour qui ont suivi les attentats de Paris, le parquet fédéral a reçu 4 demandes d’entraide judiciaire urgentes émanant du parquet de Paris.

Dans le même temps, le parquet fédéral a ouvert sa propre enquête et un juge d’instruction spécialisé en matière de terrorisme a été saisi. Une Equipe Commune d’Enquête (JIT – Joint Investigation Team) a été créée afin de permettre une collaboration policière et judiciaire aisée et intensive, de part et d’autre des frontières belges et françaises.

Lors des attentats de Paris, les auteurs ont e. a. utilisé 3 véhicules munis de plaques d’immatriculation belges (VW Polo, Seat Leon et Renault Clio) qui avaient été loués le 9 novembre par Brahim Abdeslam, qui est mort dans les attentats, et par son frère Salah Abdeslam, deux ressortissants français résidant à Molenbeek. Salah Abdeslam a été contrôlé à Cambrai, quelques heures après les faits, aux alentours de 9h10, sur l’autoroute en direction de Bruxelles. Il était à bord d’un véhicule de marque VW Golf en compagnie de deux autres personnes. L’enquête menée en Belgique sur ce véhicule a permis l’arrestation le dimanche 15 novembre de Mohammed AMRI, propriétaire de la VW Golf et de Hamza ATTOU, le passager. Le maintien en détention des deux intéressés a entre-temps été confirmé par la chambre du conseil de Bruxelles en date du 20 novembre. Ils sont inculpés de participation aux activités d’un groupe terroriste et d’assassinats terroristes.

Salah Abdeslam semble ensuite avoir été emmené à bord d’un véhicule conduit par une autre personne. Les suites d’enquête ont permis de remonter jusqu’à Ali O., un ressortissant français de 31 ans résidant à Molenbeek. Cette personne a été interpellée lors de l’opération menée dans la soirée du dimanche 22 novembre dernier. Il a été placé sous mandat d’arrêt le 23 novembre par le magistrat instructeur et inculpé de participation aux activités d’un groupe terroriste et d’assassinats terroristes. Il comparaîtra le vendredi 27 novembre devant la chambre du conseil de Bruxelles en vue de la confirmation éventuelle de son maintien en détention. L’instruction a également permis l’interpellation du nommé Lazez A., un ressortissant marocain de 39 ans résidant à Jette. Il a été placé sous mandat d’arrêt le 20 novembre par le magistrat instructeur et inculpé de participation aux activités d’un groupe terroriste et d’assassinats terroristes. Il comparaîtra demain matin devant la chambre du conseil de Bruxelles en vue de la confirmation éventuelle de son maintien en détention. Deux armes de poing ont été découvertes dans son véhicule ainsi que des traces de sang. Deux jours avant les attentats de Paris, soit le 11 novembre vers 19.00 heures, Salah Abdeslam a été filmé dans la station-service de Ressons (sur l’autoroute en direction de Paris), en compagnie d’une personne identifiée comme étant Mohamed ABRINI, né le 27 décembre 1984. Ce dernier était au volant de la Renault Clio qui servira à commettre des attentats deux jours plus tard.

Le juge d’instruction a émis un mandat d’arrêt international et européen à charge de Mohamed ABRINI. Il est activement recherché par les services de police belges et français. Un appel à témoins sera diffusé (www.police.be et www.politie.be). En ce qui concerne les 3 personnes encore privées de liberté depuis l’opération de lundi matin, le magistrat instructeur spécialisé en matière de terrorisme a décidé ce 24 novembre de placer un individu sous mandat d’arrêt du chef de participation aux activités d’un groupe terroriste et d’assassinats terroristes. Les deux autres personnes ont été remises en liberté. Au total, 5 personnes ont été placées en détention préventive au cours de cette semaine dans le cadre de l’enquête menée en Belgique depuis les attentats de Paris.

Communiqué de presse du Parquet fédéral

 

Belga

Belgique. Les mesures de sécurité prolongées jusqu’au lundi 30 novembre

.beAprès une actualisation de l’analyse de la menace par l’OCAM et une réunion du Conseil National de Sécurité, il a été décidé de maintenir les mesures de sécurité jusqu’au lundi 30 novembre inclus.

Le niveau 4 de la menace fixé pour la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que le niveau 3 pour le reste du pays restent d’application. Pour les lieux à forte concentration de personnes (tels que les centres commerciaux, transports publics et événements), la vigilance reste de mise.

Situation dans la Région de Bruxelles-Capitale Jusqu’au lundi 30 novembre inclus : •Il a été demandé aux autorités administratives des 19 communes de veiller à une réduction des grands événements sur leur territoire A partir du mercredi 25 novembre : •Les crèches et écoles (maternelles, écoles primaires, écoles secondaires, hautes écoles et universités) ouvrent à nouveau leurs portes •Pré-métro et métro reprennent progressivement leur circulation •Les services de police renforceront à cet égard sensiblement leur sécurité. Cette menace est prise au sérieux par les autorités et les services de sécurité qui suivent la situation en continu. Les services de police, appuyé par la Défense, poursuivent une vigilance accrue pour la sécurité de la population. Une nouvelle évaluation de l’OCAM est prévue pour le lundi 30 novembre. Le numéro d’information 1771 est disponible entre 8h et 20h.

 

Belga

Belgique, cinq perquisitions

.beDans le cadre de l’opération menée hier soir, cinq perquisitions supplémentaires ont été effectuées ce matin en Région bruxelloise et deux en région liégeoise.

Cinq personnes ont été privées de liberté lors de ces perquisitions. Au total, 21 personnes ont donc été privées de liberté depuis hier et sont actuellement entendues par les services de police. Une somme de € 26.000 a été saisie lors d’une perquisition exécutée hier soir. Les objets emportés lors des différentes perquisitions sont en cours d’exploitation. A l’occasion d’un contrôle de police effectué hier soir en région liégeoise, un véhicule de marque BMW a pris la fuite. Ce véhicule a été identifié et les suites d’enquête ont démontré qu’il n’était aucunement lié à l’opération en cours.

Communiqué de presse du Parquet fédéral
Belga