Recettes de fin d’année

cuisine01Voici trois recettes pour terminer cette année 2015 plus que morose, triste même, quant à la Paix que beaucoup de pays ne connaissent pas ou plus, même en Europe. Comme les rêves ne sont pas encore interdits, espérons qu’elle revienne ou arrive partout dans le monde en cette veille de fête universelle pour les catholiques à qui « tous » les autres ne devraient pas manquer de s’unir, ne fusse que par gourmandise….

Voici, toute simple et peu coûteuse, une BÛCHE DE NOËL :

L’origine de ce gâteau en forme de bûche remonte au Moyen Âge ; il rappelle les bûches de bois que l’on a, de tout temps, mises dans l’âtre d’un logement, pour se réchauffer.

Au fil des siècles, ce gâteau est devenu traditionnel en Belgique, en France, au Liban, au Nouveau-Brunswick (Canada), au Québec, au Vietnam, et généralement dans les pays francophones, même en Afrique et dans les îles, le repas de Noël se termine en la dégustant.

 Il en existe différentes, non glacées, dont la base est un « biscuit » roulé préparé la veille, qui, le lendemain, peut être farci avec une crème aux noix, une crème aux marrons, une crème au chocolat, une crème au beurre vanillé, ou une crème au café ; le dessus recouvert (entièrement) avec la crème choisie et décoré avec des petits sujets de Noël que l’on trouve dans le commerce (ou chez le pâtissier-boulanger), ou que l’on crée et conserve précieusement d’année en année…

J’ai choisi la bûche au chocolat, couverte de noix et de petits sujets de Noël, pour 4 ou 6 personnes :

Ingrédients :

4 œufs

140 g de sucre en poudre (cristallisé S2)

125 g de farine

250 g de chocolat noir, qualité « dessert »

200 g de véritable beurre (si possible, ou alors de margarine)

5 noix coupées en 2

 

Préparation :

La veille : battre les 4 jaunes d’œuf, avec le sucre en poudre et 3 cuillères à soupe d’eau tiède, pour faire mousser ; ajouter, peu à peu, la farine. Quand c’est bien mélangé, incorporer délicatement les 4 blancs d’œuf montés en neige ferme. Dans un moule long et plat (rectangulaire) étendre la pâte sur 1 cm d’épaisseur, et faire cuire à four chaud (180°C – 10 à 15 minutes). Détacher et poser cette base du gâteau sur une serviette humide. Laisser refroidir jusqu’au lendemain, en le mettant à l’abri de la poussière…

Le lendemain matin : briser le chocolat, et le faire

fondre, doucement, au bain-marie.
Ajouter, à feu doux, le beurre mou. Bien mélanger. Etendre le mélange sur toute la surface du biscuit,puis le rouler sur lui-même. Mettre le reste du mélange beurre-chocolat sur toute la buche. Faire des dessins dessus avec une fourchette.
Mettre la bûche au frigo afin qu’elle refroidisse.
Au moment de la servir, décorez-la avec les petits sujets de Noël et les noix. Joyeuse fête de Noël !
Les deux recettes suivantes sont des confitures faites avec des fruits exotiques, que sont l’orange et l’ananas moralement réchauffant sous nos cieux hivernaux…

CONFITURE D’ORANGES

cuisine03Qu’elles soient amers ou douces les oranges sont originaires de Chine ; elles font parties de la grande famille des « agrumes » comme les pamplemousses et les citrons. Elles sont arrivées en Europe en deux temps : les amers, entre le XIè et le XIIIè siècle ; les douces au XVIè siècles. On en trouve dans tous les pays du monde, soit importées, à moins que les orangers aient pris racine, grâce aux pépins apportés par des voyageurs, comme en Afrique du Sud, en Sicile, en Espagne, au Chili, entre autres pays ensoleillés. Ce sont les anglais qui consomment le plus d’oranges amers et en font aussi de délicieuses confitures.

Voici une recette de confiture d’oranges douces – les pots doivent avoir un couvercle métallique.

Ingrédients :

2 kg d’oranges douces, juteuses, de préférence non traitées

2 kg 500 de sucre spécial pour confiture

1 grand verre d’eau fraîche

Préparation :

Bien laver et brosser les fruits.
Les peler finement et garder ces pelures dans une assiette.
Couper les fruits en fines rondelles, puis en lanières après avoir retiré les pépins.
Prendre les pelures et les couper aussi, en fines lanières ; les ébouillanter 15 minutes.
Dans une bassine à confiture, mettre les fruits et les lanières, les mélanger délicatement ; y ajouter le sucre et l’eau puis mélanger à nouveau.
Couvrir et laisser reposer 24 heures, dans un endroit frais.
Le lendemain, mettre à cuire environ 1 heure, jusqu’à ce que les lanières des écorces deviennent transparentes.
Mettre en pots, préalablement rincés à l’eau chaude ; bien les fermer et les retourner aussitôt pour la stérilisation. Au bout de 5 minutes, les mettre sur leur base et les laisser refroidir avant de les ranger.

CONFITURE D’ANANAS

cuisine02Ce fruit, très répandu dans le monde, est originaire d’Amérique du Sud.

Ingrédients :

3 grosses pommes (Golden)

1 kg de chair d’ananas (2 ou 3 fruits)

1 kg de sucre spécial pour confiture

1 grand verre d’eau fraîche

1 citron dont on extrait le jus

Préparation :

Eplucher l’ananas et le couper en petits morceaux, en supprimant le cœur ligneux ; récupérer le jus.
Peler les pommes et les couper en petits morceaux, après avoir enlevé le cœur et les pépins.
Verser le tout dans une bassine à confiture avec le jus du citron, le sucre et l’eau ; bien mélanger et laisser reposer 24 heures.
Le lendemain, mettre à cuire pendant 30 à 45 minutes.
Mettre en pots, préalablement rincés à l’eau chaude ; bien les fermer et les retourner aussitôt pour la stérilisation. Au bout de 5 minutes, les mettre sur leur base et les laisser refroidir avant de les ranger.

Bonnes tartines !

Bonne fin d’année 2015 et le meilleur possible pour 2016.

Hvz (c)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*