Reconnaissance des Marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse : une action coordonnée pour valoriser la Wallonie !

logo parutionCe mercredi 22 mai, alors que la « saison » des Marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse bat son plein, Paul Furlan, Ministre wallon en charge du Tourisme, a rencontré différents acteurs impliqués dans la reconnaissance de ces Marches au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Cette réunion avait non seulement pour but de coordonner le travail des deux provinces concernées, à savoir le Hainaut et Namur, sans se disperser, mais aussi de réfléchir à la meilleure manière de valoriser cette reconnaissance qui intervient après 25 ans d’un travail acharné. Pour Paul Furlan, « il faut saisir la balle au bond et penser au développement du tourisme culturel que pourrait engendrer cette reconnaissance ». Un avis que partagent les députés provinciaux. Jean-Marc Van Espen, député provincial namurois en charge du tourisme ajoute que « ces Marches allient folklore, culture et tourisme, une combinaison idéale pour attirer des touristes en Wallonie ». Pour son homologue hennuyère, Fabienne Capot, « il est essentiel de mettre en avant les richesses culturelles et folkloriques des deux provinces concernées ».

A ce sujet, le Ministre en charge du Tourisme a coordonné l’initiative commune de ces deux provinces qui ont présenté un dépliant consacré à la présentation succincte des 15 Marches reconnues de l’Entre-Sambre-et-Meuse. Ce dépliant, imprimé à 20 000 exemplaires, est téléchargeable sur internet (www.hainauttourisme.be et www.paysdesvallees.be) et disponible dans les maisons du tourisme. Paul Furlan a, par ailleurs, annoncé une série d’actions qui verront le jour prochainement, comme la parution d’un ouvrage consacré à la présentation du phénomène de reconnaissance des Marches. Il s’agira d’un beau livre illustré articulé autour de portraits de marcheurs emblématiques qui parleront de leur expérience. Ce beau livre présentera également l’organisation des marches, la musique et abordera un aspect plus anthropologique en se penchant sur la raison qui pousse les protagonistes à marcher. Les auteurs tenteront enfin une explication d’un phénomène qui fait de plus en plus d’adeptes. La rédaction de cet ouvrage a été confiée à un journaliste, Marcel Leroy et à Pierre Arcq, responsable de la coordination du dossier de reconnaissance des marches par l’Unesco. D’autres initiatives, comme par exemple la création d’un portail internet reprenant l’ensemble des sites et manifestations reconnus par l’Unesco, sont également à l’étude.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*