Les F-16 Belges partent surveiller l’espace aérien Balte

F-16 Belge. // Eric de Wallens (c) www.objectifmag.be

F-16 Belge. // Eric de Wallens (c) www.objectifmag.be

Un détachement de quatre F-16 belges participe dès ce mardi 5 janvier à la 40e rotation de la mission de l’OTAN Baltic Air Policing (BAP). C’est la cinquième fois depuis 2004 que des avions de la composante Air belge survolent les pays baltes pour empêcher des vols non autorisés dans l’espace aérien de l’OTAN. Nos avions et leurs équipages seront prêts à décoller à toute heure, sept jours sur sept.

Quatre F-16 belges, deux de Kleine-Brogel et deux de Florennes, et une cinquantaine de militaires partent ce mardi 5 janvier pour Ämari, en Estonie, où ils seront basés. Le contingent belge se compose essentiellement de pilotes, de techniciens et de personnel en charge du soutien logistique.

Notre détachement relève une unité allemande. La mission sera reprise par les Belges lors d’une courte cérémonie officielle le 7 janvier. Des représentants des Etats membres impliqués dans cette mission participeront à cet événement.

En 2004, notre pays était le tout premier Etat membre de l’OTAN à mettre à disposition un contingent dans le cadre de la mission de l’OTAN Baltic Air Policing. Outre la Belgique, 15 autres Etats membres participent à tour de rôle à la surveillance de l’espace aérien des pays baltes. De janvier à août 2015, notre pays avait envoyé un détachement de quatre avions de chasse dans le cadre de cette mission. Ils opéraient depuis la base aérienne de Malbork, en Pologne.

Source : Service de Presse de la Défense
Photo: Eric de Wallens (c)

La Base de Florennes reçoit Steven Vandeput, Ministre de la Défense

Décollage d'un F-16 de la Base de Florennes. > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Décollage d’un F-16 de la Base de Florennes. > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Il y a quelques jours Monsieur le Ministre (NVA) de la Défense Steven Vandeput avait commencé son tour des Composantes de notre armée, il a déjà visité la Composante Terrestre le 3 novembre dernier, nous vous en avions parlés, aujourd’hui, 24 novembre 2014, c’est à la Base aérienne de Florennes qu’il avait rendez-vous. N’allons pas trop vite et ne brûlons pas toutes les étapes, hier Monsieur Vandeput était à l’Hôpital, non ce n’est pas un scoop d’objectifmag.be, cela faisait partie de son tour des Composantes, en effet il était à l’HMB, autrement dit, l’Hôpital Militaire de Bruxelles. Cette visite avait pour but de donner au Ministre une image claire des missions et des capacités de la composante.

mdnflorennes002Le NH90 décolle en bout de piste > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Le NH90 décolle en bout de piste > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Au travers de briefings et de différentes démonstrations statiques et dynamiques, le Ministre de la Défense a reçu  des explications sur les capacités opérationnelles de la composante, sans oublier le centre des brûlés.Il a assisté à une démonstration dynamique de Tactical Combat Casualty Care de l’hôpital de campagne ROLE 2, ainsi qu’à une démonstration statique de la capacité de l’équipe CBRN médicale* (avec accompagnateur). CBRN est l’abréviation pour Chimique, Biologique, Radiologique et Nucléaire.

Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Comme je le disais, ce jour, c’est la Composante Aérienne qui reçoit la visite du « Patron », le 2ème Wing Tactique avait mis les petits plats dans les grands afin de montrer les capacités opérationnelles de l’aviation.
Comme hier, c’est par différentes démonstrations statiques et dynamiques, que Monsieur le Ministre se fait une idée du grand professionnalisme de notre armée. Le Wing a aussi présenté l’avion de combat F-16 avec armement complet, l’avion de transport C-130 ainsi que les avions d’entrainement Alpha-Jet et Marchetti SF-260. Les différents types d’hélicoptères, comme le NH90 en version marine et transport, le Sea King, l’Alouette III et l’A109

mdnflorennes004Le Commandant Aviateur Karen Vandenbroucke explique son métier à Monsieur le Ministre > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectimag.be

Le Commandant Aviateur Karen Vandenbroucke explique son métier à Monsieur le Ministre > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectimag.be

Le 80 UAV Squadron a également présenté aussi son avion sans pilote B-Hunter. Il n’y a pas que le matériel, il y a aussi l’humain qui est important, c’est ainsi que  le ministre a rencontré les militaires responsable de la protection de la force ainsi que l’unité de chenils. Tous deux sont responsables de la sécurité sur une base aérienne.
J’espère que Monsieur Steven Vandeput est bien là pour se faire une idée de la capacité opérationnelle de l’Armée Belge, et non pas des visites afin de peaufiner la cure d’amaigrissement de la Défense prévue dans le cadre des économies. Nous savons tous, et ce n’est pas la première fois, l’armée est en général la première à subir cette diminution d’argent. Certains dirons que nous n’avons plus besoin d’une armée, à quoi elle sert, pourquoi envoyer nos militaires prendre des risques à droite ou à gauche dans le monde.

mdnflorennes005L'animal est aussi important dans notre armée, ici un chien, Berger Malinois, expert en recherche d'explosif < Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

L’animal est aussi important dans notre armée, ici un chien, Berger Malinois, expert en recherche d’explosif < Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Et bien ma bonne dame, nous faisons partie de l’OTAN, il y a aussi des intérêts politiques dans tout cela, n’oublions pas que l’armée est un métier, ce n’est pas une bande de scout. Prendre des risques fait partie du contrat que chacun signe. Je ne pense pas que demain l’être humain arrêtera de tuer son voisin parce qu’il a d’autres idées, une autre religion. Regardons dans le monde pour nous rendre compte qu’il en est loin ! Supprimer l’armée… AH !  Et que faire de toutes les femmes et les hommes, de tous c’est militaires qui perdront un boulot, de toutes les familles, de tous les emplois qui tournent autour de notre Défense. Encore des chômeurs. C’est bien d’avoir des idées, mais il faut aussi avoir des solutions.
Quoi qu’il en soit, monsieur Vandeput à visiblement porté un grand intérêt à toutes ses visites et aux explications données par nos militaires.

Photographe et reportage : Eric de Wallens ©