Belgian Air Force Days 2016

_DSC1565Eric de Wallens

Deux générations d’avions de la Force Aérienne. Le Spitfire, qui date de 1944 et est le dernier à pouvoir voler. Et les F-16. // Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Ces 25 et 26 juin 2016, la base aérienne de Florennes est en fête ; en effet ce sont les journées de la Force Aérienne. Ou appelée aujourd’hui « Composantes ». Ce sont les fameux Belgian Air Force Days et son show aérien de grande classe. Mais ce n’est pas que cela. Ce sont aussi les 70 ans de la Forces Aérienne, les 20 ans d’opération de F156 à l’étranger sans oublier les 75 ans de la 350ème escadrille.

_DSC1554

// Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Le public a répondu présent afin de participer à cette grande fête du monde l’aviation pour découvrir les démonstrations aériennes mais aussi les expositions sur les trois thèmes que j’ai cité ci-dessus. Elles sont très explicatives de l’évolution de cette force depuis sa création à la fin de la seconde guerre mondiale jusqu’à aujourd’hui, en passant par les missions extérieures. Nos pilotes et tous le personnel au sol sont d’ailleurs connus et reconnus dans le monde entier pour leurs professionnalismes et leurs possibilités d’adaptations sur tous les terrains et dans tous les cieux de notre belle planète.

_DSC1511

Hélicoptère Apache Néerlandais // Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Que ce soit avec les avions de combats F-16, ou les avions de transports C-130, les hélicoptères Agusta ou depuis peu, le Nh-90, nos cocardes occupent l’espace aérien pour des missions de défense, de police, de transports ou de combats et elles sont plus secrètes avec nos Forces Spécial. Les jeunes ne sont pas oubliés lors de ces journées, ils peuvent s’assoir dans le cockpit d’un avion de combat, mais aussi se renseigner afin d’éventuellement s’orienter vers une carrière militaire. La Composante Air à besoin de jeunes qualifiés et motivés dans différentes professions tel que pilotes, techniciens, contrôleurs aérien ou personnels d’appuis.

Pour la petite histoire aérienne de notre Royaume, la base de Florennes a été créée par les Allemands, en 1942 afin d’y établir une base de chasse de nuit. En 1944, après leur départ, c’est l’US Air Force qui s’y installa avant que la toute jeune Force Aérienne Belge n’en prenne possession. En 1947, le 161ème Wing de chasse de jour, composé des 351ème et 352ème Escadrille sont équipées d’un avion de légende, le Spitfire MK XIV.Il n’y avait qu’un officier pour la commander, le légendaire Major Aviateur Raymond Lallemand D.F.C and bar. Rien que cela. Pour l’anecdote, je l’ai rencontré il y a quelques années en reportage et j’en garde un très bon souvenir.

_DSC0627Eric de Wallens(jpg

Le légendaire Spitfire exposé à la base // Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Mais ne parler uniquement que de l’histoire de l’aviation militaire Belge est impossible dans cet article tellement il y a de chose à dire. Comme les 20 ans d’opérations expéditionnaires dans les Balkans, en Bosnie-Herzégovine, en Lituanie, en Afghanistan, en Lybie mais aussi en Irak. La Force Aérienne Belge, ou Composante, est réellement une armée de métier pour les femmes et les hommes, et je ne suis pas payé par le service de recrutement pour le dire. Je le pense réellement pour avoir vécu avec eux ou auprès d’eux lors de différents reportages militaires.

_DSC1424

Typhoon Anglais // Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Pour les passionnés d’aviation, d’armée ou des deux, c’est un très bel événement à voir. Il a été préparé depuis plusieurs mois par le récemment nommé Général-Major Dupont. Il vient juste de laissé sa place de commandant de la base de Florennes au Lt Colonel Polome, nous vous en avons parlés il y a quelques jours > clic <

 

Pour voir plus de photos >> Clic << Photographe et reportage : Eric de Wallens ©

Remise de commandement à la Base de Florennes

_DSC1013Eric de Wallens(c)

Le Colonel Aviateur Dupont salue le drapeau.// Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Ce 16 juin 2016 la base de Florennes était sur son 31. En effet les militaires de la composante aériennes du 2ème Wing Tactique sous les ordres du Lt Colonel Aviateur BEM Ir Dupont changeaient de « Patron ». Ils accueillaient leur nouveau boss, le Lt Colonel Aviateur BEM Ir Polome. Tout cela sous une bonne météo bien Belge, oui oui du sol…Heu ben non de la pluie, je dirais même une bonne drache nationale.

_DSC1027Eric de Wallens(c)

Le Colonel Aviateur Dupont salue ses proches collaborateurs. // Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

D’un Colonel à l’autre, nous vous l’avions présenté à son arrivé dans cette base, le Colonel Aviateur BEM Thierry Dupont, Ir est un pilote passionné, âgé de 50 ans il réalise son premier vol à l’âge de 15 ans sur planeur. En tant que Cadet de l’air. Depuis, son métier de pilote militaire l’a fait voyager un peu partout dans le monde, aussi bien au sol pour suivre des cours que dans les airs. Nous le retrouvons dans l’ancienne Yougoslavie, aux USA, au Canada mais aussi en Afghanistan. Je pense que pour ce passionné avant d’être Colonel, même si c’est important pour lui, il est un p i l o t e. Il va jusqu’à suivre entre 1998 et 1999 une formation de pilote d’essais en France. A ce jour il a piloté 30 modèles d’avions différents. Pour lui le F-16, c’est terminé, il ne pourra plus voler sur cet avion.
Il laisse sa place au Colonel Aviateur BEM Didier Polome, Ir. Thierry part avec le grade de Général-Major pour l’Allemagne et le centre de conduite opération en Europe (OTAN) .

_DSC1136Eric de Wallens(c)

Le Colonel Aviateur Ir Didier Polome. // Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Son successeur, Didier Polome, est aussi Colonel Aviateur BEM Ir. Il commence sa carrière en 1988 quand il rentre à l’Ecole Royale Militaire à Bruxelles. Ensuite il part aux Etats-Unis poursuivre sa formation, pour revenir à Florennes, à la 350ème Escadrille. En 2004 il est au Quartier Général Air de l’OTAN à Ramstein. Trois ans plus tard il est de nouveau à la 350ème Escadrille avec laquelle il part en Afghanistan. En 2009, retour aux USA pour suivre des cours. Ce nouveau commandant du 2ème Wing bouge beaucoup afin de suivre diverses formations ou assurer des commandements avant de succéder au Colonel Dupont. Mes notes prises lors de ce reportage me permettraient encore de décrire les personnalités politiques, civiles et militaires présentent à la base ou encore les remises de décorations mais… Non j’arrête là.

_DSC1142Eric de Wallens(c)

Fabienne, toujours présente à côté de son mari. // Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Je préfère terminer ce « papier » en vous parlant d’une personne dont on ne parle pas beaucoup. Elle est jolie, elle a du charme, elle est toujours élégante. Elle a aussi de l’humour et elle est très sympa. Son prénom… Fabienne. C’est la femme du Colonel Dupont. Toujours présentes à ses côtés, elle dit elle-même qu’elle n’est pas militaire et n’a aucune formation dans ce métier. Mais elle s’est investie à fond dans son rôle de Première Dame de la base. Elle était de toutes les organisations des divers événements à la Base de Florennes.
Toutes les femmes de militaire le savent. C’est un métier hors du commun qui comporte de plus en plus de risque. Fabienne comme les autres, elle est toujours très présente dans le soutien moral et affectif de son pilote préféré.

A lire aussi >> CLIC <<

Photographe et reportage : Eric de Wallens

Quatre F-16 Belges en Pologne

F-16 Belge. Photographe: Eric de Wallens(c)

F-16 Belge. Photographe: Eric de Wallens(c)

Quatre F-16 Belges surveillent l’espace aérien et s’entraînent en Pologne.
Le détachement F-16 qui a été envoyé récemment vers la base militaire de Malbork en Pologne, est entièrement opérationnel depuis hier. A la demande de l’OTAN, notre pays a déployé quatre F-16 et une cinquantaine de militaires sur la base aérienne polonaise de Malbork dans le cadre de la “Enhanced Air Policing Mission” (EAPM). Jusque fin août, ils renforcent ainsi le dispositif de sécurité aérien à la frontière nord-est du territoire OTAN. Les Belges succèdent aux Néerlandais dans la réalisation de cette mission de sécurisation aérienne, initiée en avril 2014 suite à la crise ukrainienne.

Les F-16 belges sont engagés pour des interventions de secours (Quick Reaction Alert – QRA) pour faire face à toute intrusion dans l’espace aérien de l’OTAN : deux F-16 sont, en permanence, prêts à décoller dans des délais très courts.
Cette mission est alternée par des périodes d’entraînement non armé d’envergure avec la force aérienne polonaise.

Service de presse de la défense.
Photographe: Eric de Wallens(c)

La Base de Florennes reçoit Steven Vandeput, Ministre de la Défense

Décollage d'un F-16 de la Base de Florennes. > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Décollage d’un F-16 de la Base de Florennes. > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Il y a quelques jours Monsieur le Ministre (NVA) de la Défense Steven Vandeput avait commencé son tour des Composantes de notre armée, il a déjà visité la Composante Terrestre le 3 novembre dernier, nous vous en avions parlés, aujourd’hui, 24 novembre 2014, c’est à la Base aérienne de Florennes qu’il avait rendez-vous. N’allons pas trop vite et ne brûlons pas toutes les étapes, hier Monsieur Vandeput était à l’Hôpital, non ce n’est pas un scoop d’objectifmag.be, cela faisait partie de son tour des Composantes, en effet il était à l’HMB, autrement dit, l’Hôpital Militaire de Bruxelles. Cette visite avait pour but de donner au Ministre une image claire des missions et des capacités de la composante.

mdnflorennes002Le NH90 décolle en bout de piste > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Le NH90 décolle en bout de piste > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Au travers de briefings et de différentes démonstrations statiques et dynamiques, le Ministre de la Défense a reçu  des explications sur les capacités opérationnelles de la composante, sans oublier le centre des brûlés.Il a assisté à une démonstration dynamique de Tactical Combat Casualty Care de l’hôpital de campagne ROLE 2, ainsi qu’à une démonstration statique de la capacité de l’équipe CBRN médicale* (avec accompagnateur). CBRN est l’abréviation pour Chimique, Biologique, Radiologique et Nucléaire.

Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Comme je le disais, ce jour, c’est la Composante Aérienne qui reçoit la visite du « Patron », le 2ème Wing Tactique avait mis les petits plats dans les grands afin de montrer les capacités opérationnelles de l’aviation.
Comme hier, c’est par différentes démonstrations statiques et dynamiques, que Monsieur le Ministre se fait une idée du grand professionnalisme de notre armée. Le Wing a aussi présenté l’avion de combat F-16 avec armement complet, l’avion de transport C-130 ainsi que les avions d’entrainement Alpha-Jet et Marchetti SF-260. Les différents types d’hélicoptères, comme le NH90 en version marine et transport, le Sea King, l’Alouette III et l’A109

mdnflorennes004Le Commandant Aviateur Karen Vandenbroucke explique son métier à Monsieur le Ministre > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectimag.be

Le Commandant Aviateur Karen Vandenbroucke explique son métier à Monsieur le Ministre > Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectimag.be

Le 80 UAV Squadron a également présenté aussi son avion sans pilote B-Hunter. Il n’y a pas que le matériel, il y a aussi l’humain qui est important, c’est ainsi que  le ministre a rencontré les militaires responsable de la protection de la force ainsi que l’unité de chenils. Tous deux sont responsables de la sécurité sur une base aérienne.
J’espère que Monsieur Steven Vandeput est bien là pour se faire une idée de la capacité opérationnelle de l’Armée Belge, et non pas des visites afin de peaufiner la cure d’amaigrissement de la Défense prévue dans le cadre des économies. Nous savons tous, et ce n’est pas la première fois, l’armée est en général la première à subir cette diminution d’argent. Certains dirons que nous n’avons plus besoin d’une armée, à quoi elle sert, pourquoi envoyer nos militaires prendre des risques à droite ou à gauche dans le monde.

mdnflorennes005L'animal est aussi important dans notre armée, ici un chien, Berger Malinois, expert en recherche d'explosif < Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

L’animal est aussi important dans notre armée, ici un chien, Berger Malinois, expert en recherche d’explosif < Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Et bien ma bonne dame, nous faisons partie de l’OTAN, il y a aussi des intérêts politiques dans tout cela, n’oublions pas que l’armée est un métier, ce n’est pas une bande de scout. Prendre des risques fait partie du contrat que chacun signe. Je ne pense pas que demain l’être humain arrêtera de tuer son voisin parce qu’il a d’autres idées, une autre religion. Regardons dans le monde pour nous rendre compte qu’il en est loin ! Supprimer l’armée… AH !  Et que faire de toutes les femmes et les hommes, de tous c’est militaires qui perdront un boulot, de toutes les familles, de tous les emplois qui tournent autour de notre Défense. Encore des chômeurs. C’est bien d’avoir des idées, mais il faut aussi avoir des solutions.
Quoi qu’il en soit, monsieur Vandeput à visiblement porté un grand intérêt à toutes ses visites et aux explications données par nos militaires.

Photographe et reportage : Eric de Wallens ©

 

Cure d’amaigrissement à la Défense Nationale

Monsieur Steven Vandeput, Ministre de la Défense (NVA).Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Monsieur Steven Vandeput, Ministre de la Défense (NVA).Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Les économies prévues à la Défense nationale risquent de faire perdre un tiers de son personnel. Des licenciements secs ne sont pas à exclure ! En effet, le chiffre symbolique de plus de 10 000 unités en moins est évoqué. Et une éventuelle fermeture des casernes de Bastogne et Arlon ainsi que les bases de Beauvechain et Florennes serait envisagée par le Gouvernement fédéral

Ne touchons pas aux casernes ! Cure d’amaigrissement de la Défense Nationale:Les Députés Anne Lambelin, Pierre-Yves Dermagne, Dimitri Legasse et Philippe Courard demandent le maintien des casernes de Bastogne et d’Arlon ainsi que des bases aériennes de Florennes et Beauvechain

Via l’organisation représentative des militaires (la Centrale Générale du Personnel Militaire) mais aussi au travers des médias, il semblerait que le Ministre fédéral de la Défense Nationale envisage de prendre des mesures à hauteur de 1 milliard et demi d’euros sur 5 ans.

Le nombre de militaires pourrait dès lors descendre en-dessous de 30.000 unités en Belgique. 5 casernes seraient directement concernées.
Ces mesures toucheront directement à l’emploi de milliers de Wallons et indirectement, toucheront leurs familles. Des mesures qui auront aussi un impact sur tout le tissu social et économique qui entoure ces casernes.

Face à ces inquiétudes et rumeurs fortes au sein de l’armée, pour les Députés socialistes Anne Lambelin, Pierre-Yves Dermagne, Dimitri Legasse et Philippe Courard, il est indispensable pour la Wallonie de défendre ces casernes et de maintenir les investissements au sein de l’Armée:

«L’armée est un acteur crucial dans les villes petites et moyennes. La présence de militaires est à l’origine de création d’emplois dans la région. Installés durablement à Beauvechain, Florennes, Bastogne ou Arlon, ils participent activement à la vie sociale, associative et communale. Il est donc primordial de défendre à tous les niveaux de pouvoir, ces casernes militaires et de maintenir l’emploi en Wallonie».

Communiqué du Parlement Wallon
groupe PS

.

 

Changement de commandement à la Composante Aérienne

genvandevoorde01

le Lieutenant Général Aviateur Claude Van de Voorde. (c)Eric de Wallens www.objectifmag.be

C’est sous un ciel bien Belge  que ce mercredi 5 novembre 2014 le Composante Aérienne a vécu la remise/ reprise de son commandement à la Base de Florennes. En effet le Lieutenant Général Aviateur Claude Van de Voorde laisse sa place au Major Général Aviateur Fréderik Vansina, le premier va occuper de nouvelles fonctions au sein du Ministère de la Défense, c’est Claude Van de Voorde, il va prendre la tête de la direction des opérations et le deuxième et le deuxième, la tête de la Composante Aérienne,

genvandevoorde02

Le Major Général Aviateur Fréderik Vansina(c)Eric de Wallens www.objectifmag.be

genvandevoorde03

Le Ministre de la Défense, Steven Vandeput (NVA) passe les troupes en revue. (c) Eric de Wallens www.objectifmag.be

Il y avait beaucoup de monde, cet après-midi, à la Base de Florennes, du nouveau Ministre de la Défense (NVA) Monsieur Vandeput au Général Van Caelenbergh, le patron de notre armée aux Officiers étrangers, Français, Allemands ou encore Américain en passant par d’anciens commandant de la Force Aérienne, à cette époque-là, comme le Général-Major Aviateur BEM en retraite Michel Audrit. Devant ce parterre de personnalités civiles et militaires, sans nous oublier, il y avait plusieurs détachements du 2ème ,10ème, 15ème Wing, le 80 Squadron UAV, les CRC de Sémerzake et Glons, le tout rehaussé par la musique de la Force Aérienne,. Ces pelotons ont participés à la cérémonie militaire clôturant 5 ans de commandement pour le Général Van de Voorde : « Je n’ai jamais été un gars facile, mais j’ai toujours voulu défendre notre composante » dit-il et de rajouter : « Je vous demande de continuer à travailler avec le Général Vansina comme vous l’avez fait avec moi,c’est un excellent officier ».

genvandevoorde04

Dernier passage en revue pour le Lieutenant Général Aviateur Claude Van de Voorde (c) Eric de Wallens www.objectifmag.be

Ce nouveau commandant de la Composante Aérienne arrive dans un contexte difficile pour lui, le nouveau gouvernement Belge, avec le premier ministre, Charles Michel (MR) en tête a décidé une économie de 220 millions d’euros pour la défense. Une de plus alors que notre armée est sollicitée un peu partout sur notre planète. Des économies, oui, nous en avons l’habitude en Belgique, mais n’oublions pas la sécurité de nos militaires en mission, ils ont besoin d’un matériel performant afin d’être opérationnel et sécurisé !

Photographe et reportage : Eric de Wallens ©