Un os d’auroch découvert à L’Hôpital Saint-Jean

os1

GdW(c)

Alain Malarange, l’agriculteur qui exploite la parcelle sur laquelle sera implantée la station d’épuration à L’Hôpital Saint-Jean (commune de Sarrazac, 46600) a trouvé récemment un os aux apparences anciennes. Il était à l’endroit exact où la tranchée a été creusée pour pratiquer le test de traçage de l’eau en janvier 2011. Après une courte période d’identification, et d’incertitude, le Service Régional d’Archéologie (SRA à Toulouse) confirme qu’il s’agit bien d’un os d’auroch ou peut-être de bison. Dans les deux cas, il est daté entre -17 000 et -10 000 ans. Claude Lemaire, préhistorien réputé dans la région, l’a vu et n’a aucun doute. Pour lui, il s’agit bien d’un os d’auroch.

Il est plus que probable qu’un gisement préhistorique est présent dans cette parcelle. On observe en effet une loupe dans le périmètre. Le préhistorien a également trouvé, au même endroit, de l’ocre lorsqu’il s’est rendu sur place. Une trace de vie humaine n’est donc pas à exclure. La découverte a naturellement été déclarée à la Mairie de Sarrazac aussitôt la confirmation obtenue. Il faut rappeler à tous les « amateurs » que les fouilles sont interdites sans accord du SRA et que la Loi prévoit que tout fouilleur non autorisé fasse l’objet de poursuites judiciaires.
Ce pourrait-être une découverte importante pour compléter la connaissance de Lascaux (situé à moins de 80 km de L’Hôpital Saint-Jean). Selon le Bulletin Préhistoire du Sud-Ouest, « Les recherches en paléontologie montrent que l’on ne trouve quasiment aucun vestige osseux d’aurochs dans la région de Lascaux, et ce sur une période allant du Solutréen supérieur au Badegoulien ».

os3

L’Hôpital Saint-Jean
GdW(c)

Après plusieurs conversations téléphoniques avec le Service régional d’archéologie, il apparaît clairement que la décision de ne pas procéder à des fouilles préventives dans L’Hôpital-Saint-Jean a été prise sur la base de renseignements erronés. En effet, le SRA de Toulouse ne dispose d’aucune information relative à la richesse archéologique du sous-sol du village. En outre, il apparaît que la carte archéologique du Département du Lot est muette au sujet du village. Si l’on ajoute à ce triste tableau le manque d’effectif et de moyens financiers, on comprend mieux le peu d’empressement à réaliser les fouilles en principe obligatoires avant tout travaux publics importants.
Or, plusieurs publications attestent du contraire, ainsi que les anciens du village. Madame Guély, Présidente de la Société scientifique historique et archéologique de la Corrèze, qui a beaucoup étudié la région et particulièrement la commune de Sarrazac, le confirme. Elle vient de rédiger quelques pages de synthèse pour appuyer la démarche du Collectif pour un assainissement durable et respectueux des Sarrazacois auprès du SRA.

os2

GdW(c)

Le collectif demande la suspension des travaux jusqu’à la réalisation de véritables fouilles archéologiques sur tout le tracé des canalisations et sur la parcelle de la station d’épuration.
Il n’y a aucun enjeu économique lié aux travaux d’assainissement qui peuvent parfaitement être reportés jusqu’au moment où l’on connaîtra le résultat de ces fouilles.
Il y a par contre une formidable chance de développement touristique. Il y aussi en jeu la possibilité d’améliorer la connaissance de la préhistoire et de l’histoire de la région, ainsi que de Lascaux. Ce serait dommage de ne pas la saisir.
Le patrimoine, l’artisanat, la gastronomie et la beauté des paysages sont les seules richesses naturelles susceptibles de créer du développement économique local et de rendre la commune plus attractive. Il faut les préserver et non les démolir.

Vous pouvez liker la page Facebook du Collectif pour soutenir notre demande de fouilles dans le village, ainsi qu’à l’endroit de la découverte de l’os. Curieusement cela n’est pas encore certain.
Si vous n’avez pas de compte Facebook, faites exploser le compteur de notre blog.

Gérard de Wallens
Sarrazacois d’adoption, porte parole du collectif.
Crédit illustration: GdW(c)

A lire aussi:
Le blog du collectif
La Dépêche
La Montagne

Une réflexion au sujet de « Un os d’auroch découvert à L’Hôpital Saint-Jean »

  1. L’Hôpital-Saint-Jean, non loin de Sarrazac, dans le Lot (France), est un sympathique petit village, anciennement sur le chemin de Compostelle, pas très aisé et sous la tutelle d’irresponsable(s) peu soucieux de l’avenir financier des habitants ni, a forciori, de la renommée de sa commune. Or, la découverte qui vient d’y être faite est certainement d’un apport scientifique et touristique certains dont il(s) pourrait(ent) tirer profit, car d’autres découvertes y ont été faites antérieurement. Ses concitoyens devraient se joindre au collectif qui vient d’être créer et se mobiliser pour la sauvegarde de leur patrimoine. L’hôpital-Saint-Jean serait-il un autre Bernissart ? Ne pourrait-ils pas sortir de leur léthargie et éprouver une grande fierté de leur région ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*