Le 43ème chapitre de l’Ordre de Château Thierry

L'Ordre de Château Thierry

// Photographe: Eric de Wallens (c)www.objectifmag.be

Le 31 mai 2015 dernier, l’Ordre de Château Thierry tenait son 43ème Chapitre à Anseremme, à côté de Dinant. Cet ordre, fondé en 1972, n’est pas une confrérie, il se veut d’honorer les personnalités civiles, militaires, religieuses se souciant de la défense, de l’environnement et du tourisme nautique de la Meuse.

 

L'Ordre de Château Thierry

Dans le fond de la cour, le Prieuré d’Anseremme. // Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Les origines de l’Ordre de Château Thierry remontent à plus de 50 ans. En 1964, à Waulsort à quelque 4 kms de Dinant. Lors de la création du club nautique : le Yacht Club de la Haute Meuse, le Y.C.H.M. Et donc, en 1972, Jean Dupiéreux, avait déjà pressenti que la vallée de la Haute Meuse était menacée. On ne parlait guère d’environnement à l’époque, on était encore loin du Contrat de Rivière il était dont important d’essayer de protéger cette partie du territoire d’un grand intérêt paysager, écologique et culturel. Jean Dupiéreux créa l’Ordre de Château Thierry qui n’est donc pas une confrérie. Jusqu’en 1991, il en fut le Grand Maître. A sa disparition son fils Bernard repris le flambeau.

L'Ordre de Château Thierry

Nouvellement intronisée, Madame Isabelle Moinet, Député CDH en conversation avec Monsieur le Bourgmestre MR de Dinant, Richard Fournaux. // Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Cet ordre doit son nom à un vieux château du Xème siècle dont les ruines dominent la Meuse à Waulsort. Il fut démoli plusieurs fois dont la dernière en 1675 par les troupes de Louis XIV. En effet, les abbés de Saint-Hubert possédaient un logis seigneurial adossé à une église de style roman, le Prieuré. Elle fut d’abord une résidence d’été pour ensuite devenir, au  XVIIème siècle, une ferme qui sera louée. Les abbés y avaient un appartement abbatial et une prison pour la cour de justice qui se réunissait sur une place toute proche.

L'Ordre de Château Thierry

D’autres intronisés, les Bourgmestres des villes situés autour de la Base de Florennes. // Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Aussi, c’est au son des cors de chasse que les nombreux invités furent accueillis pour l’ouverture de ce Chapitre, dans la superbe cour du Prieuré d’Anseremme. Cadre grandiose pour cet événement annuel, situé au bord de Meuse. Après le discours de bienvenue. C’est avec beaucoup d’intérêt que l’assemblée constitué de civils de tous rangs et militaires, tant aviateurs que marins, sans oublier la marine marchandes ont assisté à l’intronisation des nouveaux venus.

Château Thierry 2015

Diplôme de l’Ordre de Château Thierry (c)

Sont nommés:
Grand Croix > Adjudant Rudi Fontaine.
Grand Officier > Monsieur Delforge. Bourgmestre de Mettet.
Grand Officier > Monsieur Delpire. Bourgmestre de Philippeville.
Grand Officier > Monsieur Delizee. Bourgmestre de Viroinval.
Grand Officier > Monsieur Bastin. Bourgmestre de Onhaye.
Grand Officier > Monsieur Helson. Bourgmestre de Florennes.
Grand Officier > Madame Poulin. Bourgmestre de Walcourt.
Grand Officier > Madame Fassiaux. Bourgmestre de Chimay.
Grand Officier > Lieutenant-Colonel d’Aviation B.E.M Cédric Kamensky.
Officier > Madame Dominique Lallemant.
Officier > Madame Isabelle Moinet. Députée au Gouvernement Wallon.
Officier > Madame Marie-Jeanne Boulard-Hody.

Château Thierry 2015

// Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

D’autres ont reçus un prix pour le grand intérêt qu’ils ont pour leur métier:
Le Premier-Sergent Kevin Gleton reçoit le prix « Colonel Aviateur Lallemant ».
Le Premier-Sergent Arnaud Mazy reçoit le prix « Colonel Aviateur Robert Fabry ».
Le 1er Maître-Chef Pascal Tordeur reçoit le prix » Commodore Robins ».
Le Colonel-Aviateur e.r. Pierre Léonard reçoit le prix « Bernard Dupiereux ».
Le Lieutenant d’Aviation Rudy Marchal reçoit le prix « Jean Offenberg ».

Après le vin d’honneur, un délicieux buffet froid fut dégusté dans une ambiance très conviviale.
Photographe et reportage Eric de Wallens ©

Valdart

 

 

valdartDurant l’été 2014, l’Association VALDART présentera un nouveau circuit d’art contemporain en relation avec le patrimoine historique et religieux situé dans le nord du département de la Meuse.Une vingtaine d’artistes internationaux provenant de France, d’Allemagne, des Pays-Bas et de Belgique, présenteront plus de quarante œuvres et installations inspirées de la longue et riche histoire du territoire nord meusien. Une bonne partie des œuvres présentées sera en relation avec la Grande Guerre de 1914-1918 et sur la guerre en général. Celles-ci seront visibles dans des églises, des fortifications, des musées et des salles d’expositions, des lavoirs, mais aussi en plein air dans les secteurs de Montmédy, de Stenay et du Val Dunois.

 

VALDART EXPOSITIONS

AVIOTH Basilique ND d’Avioth

Tous les jours 09.00 – 20.00 h Entrée gratuite

Robert Berkel (NL)                 ‘La Visite des Religieuses’

Geert Bisschop (B)                 ‘OUI – FIAT VOLUNTAS TUA’

Babette Degraeve (B)                        ‘L’Armée des Maries’

MARVILLE Eglise Saint-Nicolas         

Tous les jours 09.00 – 20.00 h. Entrée gratuite

Philippe Beaufils (F)               ‘Liens’

 

MONTMÉDY Lavoir public

Tous les jours. Entrée gratuite

René Borgmann (D)               ‘Cent Dates’

MONTMÉDY Église Saint-Martin façade

Tous les jours 09.00 – 20.00 h. Entrée gratuite

Geert Bisschop (B)                 ‘Le Manteau d’Amour’

MONTMÉDY Remparts extérieur

Tous les jours

Geert Bisschop (B)                 ‘AMOR’

MONTMÉDY Casemate 11

Tous les jours 09.00 – 20.00 h. Entrée gratuite

Geert Koevoets (NL)               ‘Blessé’

MONTMÉDY Casemates Séré de Rivières

Tous les jours 09.00 – 18.00 h.

Annemie Bogaerts (B)                       ‘Rélique de Combat’

Fred Momotenko (Rus)                      ‘Cent Silences’

Geert Bisschop (B)                 ‘Chambre de Repos’

Mieke van der Hoeven (NL)   ‘SK’

Merel Holleboom (NL)                       ‘La Bataille Sans Titre’

Geert Koevoets (NL)               ‘Première Ligne’

Joseph Muzakewi (Sen)                      ‘Gardiens de la Paix’

STENAY Musée de la bière, Salle

Tous les jours 09.00 -18.00 h.

Geert Bisschop (B)                 ‘Chambre de Guérison’

Patrick Verstraete (B)                        ‘Roses of Sarajevo’

 

STENAY Musée de la bière, Jardin

Tous les jours. Entrée gratuite

Robert Berkel (NL)                 ‘Cimétière de l’Histoire’

 

STENAY Capitainerie

Tous les jours 14.00 – 18.00 h. Entrée gratuite

Henk bij de Weg (NL)            ‘La Meuse: ses villes et villages’

 

Le circuit VALDART forme des réponses et interprétations contemporaines à la guerre 14-18 et aux guerres en général.

Retrouvez la liste des 17 lieux où sont installées plus de 30 œuvres

 

STENAY Chapelle des Arts

Tous les jours 14.00 – 18..00 h. Entrée gratuite

Geert Bisschop (B)                 ‘YES HERE NOW’

 

LUZY-SAINT- MARTIN Monument

Tous les jours. Entrée gratuite

Geert Bisschop (B)                 ‘Tie a Yellow Ribbon ’round an old Oak Tree’

 

HALLES-SOUS-LES-CÔTES Lavoir public       

Tous les jours.. Entrée gratuite

Imke Beek (NL)                                  ‘Sound of Silence’

SAULMORY Passage de chemin de fer

Tous les jours. Entrée gratuite

Robert Berkel (NL)                 ‘Le Village Détruit’

DUN-SUR-MEUSE Eglise ND de Bonne Garde

Tous les jours 14.00 – 18.00 h. (sauf mardi) Entrée gratuite

Annemie Bogaerts (NL)                        ‘Rélique d’Espoir’

Rainer Tappeser (NL)            ‘Guerre – Paix – Amour’

Ludo Verstraete (B)                ‘Pietà, Sanguis et Lacrima’

 

DOULCON Centre Ipoustéguy      

Tous les jours 10.00 – 12.30 / 14.00 – 18.00 h. Entrée gratuite

Annemie Bogaerts (B)                       ‘Rélique d’Amour’

Dina Mouton (B)                    ‘Transformation’

Rainer Tappeser (D)               ‘PAIX’

Geert Bisschop (B)                 ‘Paradis’

BRANDEVILLE Bunker  

Tous les jours. Entrée gratuite

Rainer Tappeser (D)               ‘Guerre – Paix’

L’Abbé Paul Désirant

PAULDESIRANT01

L’Abbé Paul Désirant.

L’Abbé Paul Désirant né à Vaux-Sous-Chèvremont le 23 Novembre 1910, Curé de Devantave tombe glorieusement en prêtre et en patriote et à la Citadelle de Liège le 31 Août 1943 en chantant le Te Deum. C’est pour le Christ que j’ai vécu, je meurs avec lui et pour lui « Aujourd’hui, tu seras avec  moi en paradis »

PAULDESIRANT02

La tombe de l’Abbé au pied de son église à Devantage. (c) Eric de Wallens.

Lors de la Seconde Guerre Mondiale, la Belgique avait une activité de Résistance importante  sans doute moins connue que la France. Dans toutes les Provinces, divers réseaux sont à l’œuvres, notre histoire vraie nous conduit dans les Ardennes (En Belgique, Province du Luxembourg), à Devantage, c’est un petit village au-dessus de la route entre Hotton et La Roche-en-Ardenne. Ce paisible endroit, comme partout ailleurs dans notre pays abrite des Résistants, farouches défenseurs de notre Royaume, face à l’envahisseur Allemand. Parmi eux, un homme d’église, le jeune Abbé Paul Désirant, il a 23 ans, c’est le curé de la paroisse et est très actif dans la clandestinité, il aide entre-autre son père, lui aussi homme de l’ombre. En journée, il est dans son église pour la messe, et les divers services religieux, mais une fois terminé, il se fait  discret pour s’occuper activement de sabotage ou d’entreposer des explosifs.

PAULDESIRANT04

Citation gravé sur sa tombe (c) Eric de Wallens

Retournons 71 ans en arrière, nous sommes aux environs du 20 Mai 1943, à plus de 60 kilomètres de Devantage à bord d’une camionnette de la Gendarmerie chargée de dynamite, nous roulons sur la route entre Huy et Liège (C’est en Province de Liège). Soudain des coups de feu éclatent, nous sommes attaqués… Qui tire ? Les Allemands, la Résistance ? Cela va très vite, ce ne sont pas des militaires, non, ce sont des hommes en civils, les Résistants sont passés à l’action. Notre véhicule est arrêté et vidé de son contenu. Il ne faudra pas longtemps pour que l’enquête mené par les Allemands aboutisse, le 26 Mai un homme est appréhendé, Alphonse Possemire avait plusieurs armes sur lui.
Il avoue très vite le vol et désigne son chef ; « C’est le curé de Devantage, dit-il, l’Abbé Paul Désirant ! Et où est la dynamite ? Demande un Allemand. Toujours chez le curé répond Alphonse. » Nous le savons, tout est bien organisé en Allemagne, l’envahisseur est arrivé avec ses traditions dans ses bagages, une descente est immédiatement opérée à Devantage le lendemain, le 27 Mai et 75 kilos d’explosif sont découverts dans une grange. Ce n’est pas notre bon curé qui renseigne les Allemands sur la cache, elle est retrouvée suite aux fouilles, lui reste muet et ce malgré l’interrogatoire musclé qui se déroule dans son salon, en effet, il est bâillonné et ensuite frappé au visage avec un bâton. Un témoin ne reconnaîtra pas Paul lorsqu’il fut emmené à la Citadelle de Liège tellement son visage est tuméfié.

PAULDESIRANT03

L’église et le cimetière de Devantave (c) Eric de Wallens

La Gestapo n’en a pas fini avec lui, les tortures continues, l’Abbé n’avouera jamais rien ! Un homme exceptionnel oui, pourtant il doit être bien difficile dans ces conditions de ne pas parler, comment résister à autant de violence ? Il croit en Dieu, en son pays, cela aide sans doute. Après avoir écrit quelques lettres d’adieu, ce jeune ecclésiastique sera conduit au poteau d’exécution le 31 Août 1943 en chantant le TE DEUM.

Reportage et photographe : Eric de Wallens©
Crédit illustration : Bulletin Communale de Rendeux©