Cure d’amaigrissement à la Défense Nationale

Monsieur Steven Vandeput, Ministre de la Défense (NVA).Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Monsieur Steven Vandeput, Ministre de la Défense (NVA).Photographe: Eric de Wallens(c)www.objectifmag.be

Les économies prévues à la Défense nationale risquent de faire perdre un tiers de son personnel. Des licenciements secs ne sont pas à exclure ! En effet, le chiffre symbolique de plus de 10 000 unités en moins est évoqué. Et une éventuelle fermeture des casernes de Bastogne et Arlon ainsi que les bases de Beauvechain et Florennes serait envisagée par le Gouvernement fédéral

Ne touchons pas aux casernes ! Cure d’amaigrissement de la Défense Nationale:Les Députés Anne Lambelin, Pierre-Yves Dermagne, Dimitri Legasse et Philippe Courard demandent le maintien des casernes de Bastogne et d’Arlon ainsi que des bases aériennes de Florennes et Beauvechain

Via l’organisation représentative des militaires (la Centrale Générale du Personnel Militaire) mais aussi au travers des médias, il semblerait que le Ministre fédéral de la Défense Nationale envisage de prendre des mesures à hauteur de 1 milliard et demi d’euros sur 5 ans.

Le nombre de militaires pourrait dès lors descendre en-dessous de 30.000 unités en Belgique. 5 casernes seraient directement concernées.
Ces mesures toucheront directement à l’emploi de milliers de Wallons et indirectement, toucheront leurs familles. Des mesures qui auront aussi un impact sur tout le tissu social et économique qui entoure ces casernes.

Face à ces inquiétudes et rumeurs fortes au sein de l’armée, pour les Députés socialistes Anne Lambelin, Pierre-Yves Dermagne, Dimitri Legasse et Philippe Courard, il est indispensable pour la Wallonie de défendre ces casernes et de maintenir les investissements au sein de l’Armée:

«L’armée est un acteur crucial dans les villes petites et moyennes. La présence de militaires est à l’origine de création d’emplois dans la région. Installés durablement à Beauvechain, Florennes, Bastogne ou Arlon, ils participent activement à la vie sociale, associative et communale. Il est donc primordial de défendre à tous les niveaux de pouvoir, ces casernes militaires et de maintenir l’emploi en Wallonie».

Communiqué du Parlement Wallon
groupe PS

.